La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Mer 20 Juin 2018 - 21:01

La Gazette de Hurlevent
-
Édition Spéciale

En cette soirée du 20 Juin de l'an 38 se déroulera l'élection du futur chancelier des affaires urbaines. Les Grands-électeurs sont ainsi invités à se prononcer sur la question entre Aldorey Kelbourg (représentant de la Noblesse), l'Amiral Walter (représentant du peuple notable) et Langeais Sarisse (représentant du peuple). Les résultats seront très probablement annoncés le lendemain comme ce fut le cas pour la premier tour.



Remontons un peu au préalable aux origines d'un poste atypique. Il s'agit d'un poste hérité de Feu Ozrik, homme d'Eglise de la Lumière et proche du peuple qui donna sa vie pour sa fonction en fin de l'année 33. Dans son testament, il demanda à ce que le prochain chancelier puisse être élu, et c'est en son honneur que cela se perpétue encore à ce jour. C'est le seul et unique titre de la chancellerie disposant d'une telle méthode de sélection. Lors de la première élection, elle ne concernait que les nobles et ce fut ainsi le Duc Vanir de Monsor qui fut élu à ce titre, rapidement remplacé par Khassim (deuxième à ces éléctions) en raison du désistement du duc à ses responsabilités. Le mandat ne devait durer à l'origine que cinq années, mais fut écourté d'un an en raison du départ annoncé de Khassim de son poste. Le chancelier aux affaires urbaines est limité à la cité de Hurlevent, ainsi sa juridiction est limitée aux affaires concernant la cité de Hurlevent et ses actions ne pourront se faire qu'entre les murs de la cité, sauf cas exceptionnel d'affaires liées à la cité hors des murs. La justice reste l'action de la chancellière Gwaenadynn.

La Chancellerie Royale est une Institution Royale appliquant la Justice Royale selon la politique du Roy de Hurlevent, contrairement à la Garde de Hurlevent qui font respecter la loi et assure la sécurité de tout ceux présent sur les terres du Roy. De part cette position, les membres de la chancellerie sont les premiers serviteurs du Roi en lui obéissant et oeuvrent dans son intérêt, celui du royaume et de ses habitants. En cas de certaines périodes de crise, la Garde peut prendre des mesures exceptionnelles afin de s'assurer que la sécurité et la paix règne au sein de la cité et du Royaume, c'est ce qui est arrivé en l'an 34 avec l'application de la loi anti-explosif avec l'accord de la Chancellerie car la cité était alors en proie à une vague d'attentat à la bombe sans précédent.

La mort de feu Roi Varian Wrynn en l'an 36 a été un choc pour tout l'Alliance, et l'on vit voir des quatre coins d'Azeroth des membres de l'Alliance voulant rendre hommage à leur Haut-Roi à Hurlevent, un chef-né, un combattant hors-pair et quelqu'un se souciant des intérêts de tous et du peuple. Il revint ainsi à son fils, le prince Anduin Wrynn, de reprendre sa couronne et sa place de Haut-Roi de l'Alliance ainsi que celui de Roi de Hurlevent.

Hurlevent est un cas à part au sein du Royaume de Hurlevent, elle est aussi la capitale de l'Alliance et toutes les races y sont représentés et y sont les bienvenues, mais cela cache le fait que la Cité est un microbiome au sein d'un autre système et que ce microbiome apparait souvent détâché des réalités de la Guerre, de la famine ou des crises. Ce détachement est d'autant plus visible lors du retour des soldats du front contre la Légion à Hurlevent où ils ne comprennent pas l'évolution de la cité et que ses habitants ne peuvent concevoir complètement le sacrifice qu'ils ont du donner pour sauver Azeroth. Dans cette situation que les événements récents se font d'autant plus pesants pour l'Alliance... Si il est question de la chancellerie, il n'est pas hors sujet de vous avoir détaillé les événéments depuis une demi-décennie à Hurlevent car au vue de la situation régnante sur Hurlevent, certains passants se posent des questions qui ont choqué ou forcent la réflexion, la principale étant:

"La Horde peut elle être plus unie que l'Alliance ou du moins que le Royaume de Hurlevent ?"


Une telle question dans des temps aussi tendus pourrait être mal-vue, mais il ne s'agit pas ici d'une remise en question de l'Alliance, mais d'un questionnement sur les intérêts de chacun et notamment ceux de la cité de Hurlevent. Comme dit précédemment, Hurlevent est un microbiome au sein d'un monde dont il semble en grande partie détâché. Et c'est en vantant l'existence de ce détâchement qu'une partie de la population justifie leur actions et leur comportements contre les passants, les institutions en place (Église de la Lumière, Chancellerie pour ne citer que les plus connus) et voire même notre Roi car Hurlevent est détaché de la réalité et donc tout est permis pour les ramener dans le droit chemin.

En effet, depuis quelques mois, de nombreuses affaires ont mouvementé la vie citadine de Hurlevent et n'ont pourtant eu aucun ou peu d'influence à l'échelle de l'Alliance si ce n'est du Royaume. L'affaire de l'élection du nouveau évêque, l'affaire des Ren'dorei, l'affaire de la Cathédrale, l'affaire des élections, l'affaire des meurtres ou encore les tentatives d'assassinats des personnalités influentes de la cité depuis quelques semaines... Pour l'affaire des Ren'dorei, il s'agit de leur acception au sein de l'Alliance qui a eu, contrairement aux autres, des conséquences à l'échelle d'Azeroth puisqu'il s'agissait d'accepter le Vide au sein de l'Alliance et surtout auprès de la Sainte Lumière, ce qu'une bonne partie de la population n'a pas pu digérer mais a accepté à l'égard de la décision du Roi Anduin Wrynn pour qui ils vouent un important respect et espoir, ainsi qu'à l'égard de Alleria, une des plus grandes héroînes que l'Alliance n'eut jamais connu.
Leur intégration ne fut pas sans mal ni couac, mais elle se poursuit encore et les choses s'améliorent au fil des mois comme ce fut le cas pour les Gilnéens, les Draenei, et les pandarens. Ce fut cependant leur présence qui fit naître les affaires touchant la Cathédrale ainsi qu'à la Chancellerie. L'Église de la Lumière se remettait à peine de l'affaire des élections du nouvel évêque où un nain, Bugli, avait été élu évêque de la Lumière le 15 Décembre de l'an 37. Une chose qu'une bonne partie de la population humaine n'accepta pas, les poussant à rejeter Bugli comme évêque de la Lumière au détrimant de tous les préceptes moraux et religieux qu'enseignent la Lumière. Sa démission, le 8 Mars de l'an 38, pour des raisons personnelles ne calma pas cette partie de la population, qui finit par se reporter contre les Ren'dorei, un autre motif du refus de Bugli car ce dernier était tolérant à leur égard même si la question de leur présence au sein de la cathédrale ne fut pas réglée ni même étudiée. Son opposante, Archipiade Valdelmar, reprit alors le titre d'évêque.
Cette population vit mal la présence au sein de la Cathédrale de la Sainte Lumière, des personnes maîtrisant une énergie radicalement contraire et néfaste même si ces derniers ont prouvé qu'elles pouvaient être controlés, et s'en prirent à eux. Certains Ren'dorei ont aussi voulu se rendre dans la cathédrale mais ont été déboutés par la nouvelle évêque Archipiade Valdelmar. Un choix controversé mais pas illogique au vue du refus, fait et accepté par la quasi-intégralité de la population, de faire rentrer des chasseurs de démons ou des chevaliers de la mort au sein de la cathédrale. Pourtant, en raison du fait qu'ils soient des membres de l'Alliance, beaucoup se défendirent qu'ils en avaient le droit, et cela provoqua une des premiers scissions au sein de la population, amenant à des manifestations menant à une tentative d'assassinat sur Archipiade et à la mort de Clairsoleil, un Ren'dorei voulant se rendre à la cathédrale mais suivis principalement par des non-Ren'dorei le 6 Mai de l'an 38.
Depuis ce jour, des révélations ont été faites sur l'Évêque Valdelmar sur des sujets que peu de personnes puisse être au courant, et qui que cela soit vrai ou faux, visent à décridibiliser Archipiade non pas sur ses actions actuelles mais en argument Ad-hominen pour la faire destituer. Ces personnes se cachent bien sûr sur le fait qu'ils suivent la morale et ne font pas partie du système pour le critiquer mais se permettent de cracher sur la morale pour arriver à leur fin. Pourtant leur but n'est pas fondamentalement dénoué de logique et aurait pu être honorable (tant est que les révélations soient vrais, ce qui n'a pas encore été prouvé) si leur intention avait été plus "lumineuse" comme l'on le dit.
L'affaire de la Cathédrale est d'ailleurs toujours en cours et ce fut la seconde scission du peuple.

Puis il y eut les élections qui, bien qu'annoncé depuis Mars, ne commença à provoquer des réactions et des contestations que lorsqu'elle rentra dans sa phase active vers Avril 38. Beaucoup ont critiqué l'existence d'un tel type de sulfrage propre à la démocratie, un système qui en soi ne saurait être efficace, mais dont l'origine vient d'un membre éminant de la Lumière ayant donné sa vie pour son Roi et ses croyances, et dont l'objectif est très éloigné du système démocratique mais avait une visée lumineuse et de respect. La population fut grandement partagée sur ce point entre ceux qui la pensent courru d'avancer et ceux qui disent qu'une telle élection ne devrait pas voir le jour car hérétique et se permettent de mettre en dérision les comportements des conditions en leur reprochant ce contre quoi ils vont combattre: l'isolation, l'opacité et l'inutilité de ce poste.
Voire pire: ils agissent en s'en prenant aux candidats ou à la Garde et justifient leur action à postériori par les comportements qu'ont eu ces personnes face à leur attaque aggressive et physiques. Cela a un nom: le terrorisme et le cycle de la Violence, car pourquoi ai-je été arrêté alors que je ne faisais que remettre un Ren'dorei à sa place par la force ?

La troisième scission se fit plus récemment lorsque des membres de la population se permettent de mettre en dérision la mort de certains de ses membres et en font des caricatures des élections dans un pseudo-choix démocratique. Car ceux qui défendent la morale de l'Eglise, l'obéissance envers le Roi, le respect de la discussion et l'écoute mutuelle usent de la voie de la dérision, du morbide, de l'attaque ou de la diffamation pour obtenir le respect.

Que mettent en évidence toutes ces scissions ? Elle met en évidence l'hostilité d'une partie de la population envers le système et surtout les institutions en place. Cette partie de la population est divisée en deux autres parts: ceux qui agissent pour améliorer la situation au travers de la morale, de l'implication personnelle, de l'honnêteté et des arguments construits, et ceux qui agissent pour imposer leur vision de manière amorale, peu respectueux et intransigeant, alors qu'ils vantent leur côté respectueux, ouvert, et tolérant. Ceux-là n'offrent que des critiques et non des solutions viables aux problèmes. Les comportements amoraux ne font que déshonorer ceux qui s'abaissent à ce niveau et ne doivent jamais servir à changer les choses car elles ne peuvent permettre de se bâtir sur de bonnes bases. Et ceux se permettant de blasphémer l'Alliance ainsi que le Roi n'ont pas leur place au sein de cette Alliance.

Le chancelier à venir aura l'occasion d'agir et ainsi de montrer à ceux qui doutent que les efforts pour changer les choses tout en restant respectueux des lois et de la moral puissent payer. Ainsi nous avons ce soir une date importante pour réunir les opinions à l'avenir et nous rassembler car actuellement, le Royaume Humain de Hurlevent n'est pas le symbole d'union qu'elle devrait être pour Azeroth et l'Alliance ! Si nous agissons contre son prochain, nous agissons contre l'intérêt de l'Alliance. Il faut agir pour l'intérêt commun en construisant ensemble l'avenir et les relations que nous souhaitons avoir en agisant comme ce que l'on voudrait être et comme selon les préceptes que l'on défend. Faisons honneur au Roi et à l'Alliance !

Pour le Roi ! Pour l'Alliance !


Rislon Milloin

avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Lun 9 Juil 2018 - 17:10

La Gazette de Hurlevent

La Gazette de Hurlevent
-
Aldorey Kelbourg, chancelier urbain !


Le peuple a parlé en déclarant Aldorey Kelbourg, chancelier urbain de Hurlevent!


De gauche à droite: Sarisse Langeais (représentant du bas-peuple), l'Amiral Walter (représentant des notables) et Aldorey Kelbourg (représentant de la noblesse)

Réunis ce 20 Juin de l'an 38 au donjon royal de 21heures à minuit, les grands-électeurs auront finalement élu le noble avec 68 % contre respectivement 20% et 12% pour l'amiral Walter et Sarisse langeais. Les membres de la Chancellerie en la personne de la chancelière de justice Farral Gwaenadynn, le chancelier urbain sortant Khassim Al-Rakim, ainsi que Leizen Alrun, Eleonore Beckrendrige et Archibald Von Papensbrück ont fait le déplacement pour assister aux élections, sous la surveillance de la Garde de Hurlevent qui a assuré la sécurité et la bonne tenue du scrutin.

En accordant leur confiance au représentant de la Noblesse pour remplacer Khassim Al-Rakim, les grands-électeurs ont fait le choix:

  1. de donner plus d'importance aux Quartiers historiques de la Capitale par leur fonction originelle en soutenant les Quartiers dans leur activité et projet.
  2. dans l'assurance de bonne relation avec les nouveaux membres de l'Alliance que sont les Ren'dorei et les Sancteforges.
  3. dans la valorisation et un renforcement de la position de l’Église de la Lumière au sein de la cité et des institutions, ainsi que leur présence lors des dispenses de la Justice de Hurlevent.
  4. de renforcer les relations entre la Noblesse et les institutions en réalisant des mesures visant à ce que soient respectés les membres de la Noblesse et les fonctionnaires royaux.
  5. dans la simplification des procédures contraignantes et l'élimination des procédures superflus.
  6. d'intensifier les relations entre la chancellerie et la Garde, et perfectionner la Garde de Hurlevent pour la faire devenir irréprochable. Réprimander plus sévèrement les écarts de conduites de ses membres. Instaurer un devoir de justification et de responsabilité au Commandant de la Garde de Hurlevent à l'égard des fautes commises.


La tâche du nouveau chancelier ne sera pas facile. En effet, si ce dernier a été élu avec une très large majorité des grands-électeurs, une grande majorité du peuple se dit méfiante envers les institutions du Royaume voire même non-concernée par les décisions aussi bien Royales que de la Garde car un fossé se serait créé entre l'administration et le peuple en sa majorité. Un sentiment similaire à la période où Feu Varian Wrynn était absent de Hurlevent et où la régence semblait faire peu de cas du sort et du bien-être du bas-peuple.
Il aura ainsi la tâche de d'inciter le peuple à accorder aux institutions la même confiance que celle que nous avons en notre roi; Andruin Wrynn.


Discours de Khassim a écrit:
" Bon, les copains. Je vous préviens tout de suite, ça va être un poil longuet et pas forcément passionnant. Si vous avez des choses à faire, n'hésitez pas à plier les gaules, personne ne vous en voudra. Je suis... ...arrivé dans les murailles blanches d'Hurlevent il y a plus de dix ans. A vrai dire, avec les divers ajustement du Calendrier Royal, je ne saurai pas vous dire exactement la date.

Pendant les cinq premières années, les citoyens d'Hurlevent ont pu me voir courir par mont et par vaux derrière les criminels, menotter des zouaves, soigner des zigotos, et coller quelques bourres-pifs bien senti de temps à autre. Me faire tirer dessus aussi, vu qu'à l'époque c'était un peu le sport préféré du patelin.
A cette époque, j'ai pu aussi mettre mes grosses mains pleines de doigts dans l'antique Code des Délits et des Crimes. Il doit y avoir...Une dizaine d'article peut-être ? Qui y figurent encore et ont été signé de ma blanche main. Ensuite il y a eu la Chancellerie. Beaucoup de nuit blanches, d'encre versée -après un rapide calcul, environ un Furet virgule quarante par mois-, on me tirait toujours dessus d'ailleurs mais ça s'est calmé au bout d'un an, heureusement."

"Des débuts plutôt mouvementés, une fin plutôt calme. Ronronnante, à vrai dire. Je n'étais plus tout seul, mademoiselle Breckenridge s'est chargé de toute les affaires courantes avec une ténacité et un professionnalisme qui force le respect..."
Il désigna Eléonore Breckenridge. " A cet endroit de mes adieux, j'ai tenté de décrire ce que je ressentais, mais finalement j'ai trouvé les mots chez quelqu'un qui sait un peu mieux écrire que moi. Là, ça va être la partie ennuyeuse, n'hésitez pas à prétexter du lait oublié sur le feu avant de filer à la Gilnéenne."


"Le Dieu de la mer, sophiste et sage -non qu'il eût fréquenté les bosquets de Val'sharah, mais parce qu'il avait médité sous l'ombre de ses eaux, se leva."
"Ses cheveux n'étaient plus humide. Il débuta d'une voix murmurante ; Sa langue à son premier essai était comme celle d'un enfant, embarrasée, de plus, par l'écume des sables."
"Vous que fureur consume et que colère étreint. Vaincus. Défigurés par des souffrances que vous bercez vous-même. Barricadez vos sens. Etouffez vos oreilles. Ma voix n'est pas soufflet à ranimer votre ire."
"Écoutez pourtant, vous autres qui le voulez bien, la preuve qu'il faut, de toute nécessité, vous résigner à courber la tête. Nous tombons sous l'effet d'une loi de Nature, et non par la puissance de la foudre ou d'Al-Akir."
"De même que tu ne fus pas le tout premier des pouvoirs, de même n'en es tu pas le dernier, il ne peut en être ainsi. Tu n'es pas l'origine et tu n'es pas la fin. Du Chaos et de la nuit génitrice est issue la Lumière, premier fruit de cette lutte intestine. De ce ténébreux ferment qui, pour des fins merveilleuses..."
"Mûrissait intérieurement. L'heure de maturité arriva, et avec elle, la Lumière, s'engendrant et se produisant elle-même. Ce fut l'heure précise où nos parents, le ciel et la terre, prirent forme et parurent. Puis toi-même, le premier né, et nous, la race des géants."
"Cependant, de même que la terre et le ciel sont plus beau, bien plus beaux, que le Chaos et l'Ombre vide, autrefois souverain, de même nous surpassons ce ciel et cette terre. Par l'aspect et la forme harmonieuses et pleine. "
"Par la volonté, la liberté, la fraternité, et par des milliers d'autres signes d'une vie plus pure; De même, sur nos talons, marche une perfection nouvelle ; Un pouvoir d'une beauté plus vaste, né de nous, et destiné à nous surpasser, autant que nous surpassons en gloire les antiques Ténèbres. Et nous ne sommes pas plus vaincus par eux que ne l'a été par nous la domination du Chaos sans forme.
Dîtes-moi ? La terre grise, se plaint-elle des altières forêts qu'elle a nourries ?
Peut-elle nier la suprématie des verts bocages ?
Ou les arbres porteront-ils envie aux colombes, parce qu'elles roucoulent et qu'elles ont des ailes de neiges pour voler de ci de là et y trouver leurs joies ? Nous sommes pareils à ces bois, et nos belles ramures n'ont pas produits de pâles colombes, mais des aigles aux plumes dorées qui planent au dessous de nous dans leur beauté et régneront, en cela, en toute justice : Car c'est une loi éternelle que celui qui l'emporte en beauté doit l'emporter en puissance. Oui. Au nom de cette loi, une autre race contraindra nos vainqueurs à gémir comme nous le faisons maintenant."
Avez-vous contemplé le jeune Dieu des Mers, celui qui me dépossède ? Avez vous vu sa figure! Avez-vous regardé son char, couvert de l'écume des nobles êtres munis de nageoires qu'il a créé ? Je l'ai vu parcourir les flots calmes, avec un tel rayonnement de beauté dans les yeux... Que cela me força de dire un triste adieu à mon empire. De tristes adieux je reçus, et vins ici pour apprendre quelle douloureuse destinée vous avait torturé, et comment je pourrais le mieux vous consoler dans ce malheur extrême.

Que ces mots vous servent de somnifère à défaut de baume.
"


R.M



Rencontre avec le Diacre Regulus Calaverous
- Synode le 12 Juillet en préparation !

Ce 2 Juillet de l'an 38, Regulus Calaverous, récemment intronisé Diacre par l'Évêque Archipiade Valdelmar, a accepté de nous recevoir pour parler de sa situation, de celle de l'Église et des événements à venir. Il nous a ainsi révélé en avant première la venue d'un Synode de l'Eglise de la Lumière ce 12 Juillet de l'an 38.

Rislon Milloin          : Que vous a-t-il vallu cet honneur selon-vous ?
Regulus Calaverous: Deux choses: mon expérience dans cette fonction et ma vision de l'Église. Notre Evêque est très jeune. Elle a entre les mains une communcauté de croyantes et de relgieux très importante. Son éminence a vu en moi l'aide nécessaire pour l'aiguiller dans sa mission et l'assister dans la gestion courante du diocèse.

RM: Que comptez-vous lui enseigner ou lui conseiller dans ce cas ? La première chose.
RC: L'humilité. Cela me semble être la première des vertus nécessaire à une bonne gouvernance.

RM: Archipiade est certes jeune, mais elle semble tenir aux trois vertus. Je songeais surtout à la communauté dans laquelle vous évoluez depuis de longues années.
RC: Tous les croyants devraient tenir aux trois vertus, Monsieur Milloin. Je pense que la communauté doit renouer avec son clergé. Nous devons faire évoluer son image, la rendre plus humaine, accessible.

RM: Vous faites références aux événements ayant opposé l'Église et les Ren'dorei ?
RC: Entre autre, oui. Mais également à notre quotidien. Depuis mon arrivée, j'ai apporté de l'aide à bon nombre de fidèles désorientés. J'organise par exemple de courtes cérémonies durant la semaine. Nous devons réunir les croyants autour de leur clergé par des actions concrètes et dirigées véritablement vers notre communauté !

RM: Comptez-vous sur les liens que le Chancelier rentrant Kelbourg veut renforcer avec l'Eglise ? Et à quoi songez-vous quand vous parlez d'action concrête ?
RC: J'ai un profond respect pour les institutions publique de notre cité. Je vois d'un bon oeil ce possible rapprochement. Cependant, je pense que l'Église doit conserver avant tout son rôle de guide spirituel avant de songer à une action plus importante dans les affaires publiques. Je pense notamment à des célébrations plus fréquentes dans notre cathédrale. Egalement, diriger notre action vers les plus démunies en proposant par exemple une soupe populaire, distribuee sur la place Faol.

RM: Y en aura-t-il à l'extérieur de la Cathédrale, je parle de célébérations officielles ?
RC: C'est envisageable, oui. Cependant, il est à noter que les membres du clergé d'Hurlevent sont avant tout attachés à ce dernier. Mais rien ne nous empêche de célébrer dans d'autres quartiers, de façon ponctuelle. Nous pourrions aussi célébrer dans l'abbaye du Comté du Nord.

RM: L'Église va-t-elle introniser de nouveaux membres pour répondre à le demande des croyants ? Et pouvoir réaliser vos projets.
RC: Cela n'est pas en projet. Cependant, il est prévu d'organiser prochainement un Synode diocésain pour redéfinir l'organisation du diocèse et la mission de chacun de ses membres. Nous ne manquons pas de membres. Nous souffrons d'un manque d'uncité et d'organisation. Et c'est là le fardeau de notre Evêque.

RM: Vous faites mention de ceux servant la Lumière mais n'étant pas directement rattachée à l'Église mais disposant d'un droit de parole ?
RC: Non, je parle des membres du clergé d'Hurlevent en particulier. Celles et ceux devant officier sur le territoire du diocès et apporter les enseignements de la Lumière entre ces murs. Concernant cette seconde catégorie de religieux, il est de notre devoir, en tant que diocèse officiel, de les accueillir de manière plus efficace et inclusive.

RM: J'imagine que cela sera traité dans le synode à venir. Celle-ci se déroulera-t-elle à huis clos ou sera-t-elle accessible aux croyants pour qu'ils puissent donner leur crainte et leur resentiment sur la situation actuelle ? Où allez-vous lancer une consultation populaire avant le synode ?
RC: C'est une question bien délicate à trancher et nous l'avons longuement étudiée avec l'Evêque. Il s'avère que la présence des fidèles à cette réunion concernant l'organisation technique et interne du diocèse ne serait pas enrichissante. Pour eux, j'entends. Cependant, je compte accorder à nos fidèles et à nos frères et soeurs du clergé toute la liberté de parole nécessaire. Mais chaque chose mérite une attention entière. Si nous devons prendre du temps lors du Synode pour répondre aux questions ou aux craintes des fidèles, comprenez que cela risquerait de porter préjudice au débat important prévu sur l'organisation du diocèse. Nous ne souhaitons pas cultiver une politique d'isolement et de secret autour de notre organisation, je vous rassure. Nous communiquerons les décisions prises lors de ce Synode à tous dès son accomplissement.

RM: Quand pensez-vous que ce Synode aura lieu ?
RC: Je vais annoncer la chose ce soir. Vous pouvez d'ores et déjà annoncer qu'il se tiendra le douzième jour de ce mois (Juillet de l'an 38) à la vingt-et-unième heure, au sein de la Cathédrale. Seront conviés les membres du clergé d'Hurlevent, bien sûr, ainsi que ceux des autres paroisses, en tant qu'observateur. Une partie du Synode leur sera ouverte pour qu'il puissent poser diverses questions.

RM: Je vous remercie pour votre temps, monsieur le Diacre. J'aurai ceci dit une dernière question avant de cloturer.
RC: je vous écoute.
RM: Depuis quand êtes vous dans les ordres ?
RC: Très longtemps ! Plus sérieusement, cela va faire bientôt 45 ans.

La Gazette de Hurlevent
-
Marché du travail à Havrefiel


Ce 7 juillet de l'an 38, Havrefiel acceuille un nouveau concept qu'est le Marché du travail, un lieu où les différentes organisations se sont réunis en vue de recruter ou bien de former de nouveaux contrats. En effet, le but est de permettre de se mettre en visibilité, donnant aussi une occasion pour Havrefiel d'attirer de nouveaux visiteurs et pourquoi pas villageois.

Malgré que les organisations aient fortement répondu présent pour une telle initiative, plusieurs ont décidé de se désister ou bien n'ont tout simplement pas pu venir à l'instar de la fondation Ethernae qui aurait alors représenté le secteur de la Recherche et du développement. Nous précisons donc que ces organisations sont en période de recrutement. N'hésitez pas à les contacter pour plus d'informations si vous êtes intéressés par une carrière dans leur domaine respectif.


Aurièle d'Havrefiel accueillant les participants du marché du travail.


Stand des Industries Allen - De gauche à droite: Naomi Wolf et Elenwe Fitzgerald.


Des visiteurs devant le stand du Murmure du Vent où Shylzana -centre- présente l'organisation.


Stand des Fils du Kraken avec au centre son dirigeant: l'Amiral Walter.


Stand du Caprice avec son représentant: Léon Delmeth.


Stand de la Chambre d'Or - Au côté des Industries Allen.

Parmi les organisations étant venu pour se présenter et recruter, on a pu recenser:


  1. Les fils du Kraken, mené par l'Amiral Walter, sont un groupe maritime militaire impliqué dans les opérations pour la Gloire de l'Alliance et de Hurlevent. L'Amiral Walter possède une flotte de plusieurs navires servant à différentes opérations militaires offensives ou de défense.
  2. Les "Industries Allen", représentées par Naomi wolf et Elenwe fitzgerald, est une entreprise excellant dans les forges, l'ingénierie et la construction.
  3. La Chambre d'Or, représentée par Melissandre d'Austan, Luc Verbier de Haut-val et lord Whitestag est une fédération du commerce regroupant plus d'une demi-douzaine de membre proposant une grande variété de biens et de services, recrutant autant des employés que faisant des annonces pour l’accueil de nouveaux membres.
  4. Le Murmure des Vents, représentée par Shylzana, a présenté le secteur maritime, étant une organisation de mercenariat maritime dont le navire se situe actuellement au port de Hurlevent.
  5. Havrefiel, la ville en elle-même au bois de la pénombre représentée par Aurièle. Cette soirée fut l'occasion pour la ville pour parler de la ville et de ses atouts.
  6. Le Caprice, représenté par Léon Delmeth, est un navire où est organisé des soirées de divertissement dans un cadre unique d'art, de jeux et de fantaisies. Ceux demandant la soirée peuvent choisir le thème et les entrées se font souvent sur invitation. Il mouille au port de Hurlevent en ce moment.


Interrogé par la Gazette sur les raisons de leur venue, les visiteurs ont exprimé leur intérêt pour la découverte de nouvelles organisations et la création de contrats avec ces dernières. Une réussite mitigée car même si elle a permis d'attirer l'attention sur Havrefiel et sur les organisations présentes, le recrutement ne semblait pas être le principal intérêt des visiteurs. Voici quelques exemples de réponse de ces visiteurs.
Visiteurs 1: J'ai trouvé ça intéressant car c'était la bonne occasion de découvrir les différentes organisations qui couvrent nos corps de métier puis parler à de nouvelles personnes fait toujours plaisir.

Visiteur 2 : Je vous avoue que je suis venue ici par curiosité.

Visiteur 3 : Mettre en place de nouveaux contrats avec ces organisations.

avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Mar 24 Juil 2018 - 17:39

Mobilisation générale de l'Alliance

L'État-Major de Hurlevent a ordonné une mobilisation générale de ses membres dans un contexte de tension croissante avec la Horde.

Le 20 Juillet 38, la population de Hurlevent a pu apercevoir une foule de citoyens d'organisation militaire se rendre au port afin de reprendre à l'appel de l'État-Major qui a ordonné une mobilisation générale de ses forces. Interviewé par la Gazette, un des officiers se veut clair:

La Horde ponctionne des matériaux primordiaux à Silithus et renforce sa présence militaire dans ce territoire dévasté à raison de légions entières. Il n'est pas question de les laisser faire.

Le Major Stolen a ensuite pris la parole pour dire:
Ce soir nous souhaitons recenser les volontaires prêts à être versés dans l'armée dans telle ou telle unité, sitôt l'ordre de partir à la guerre sera donné. S'il est donné, bien entendu. Nous ne sommes pas dans les confidences de sa Majesté. En somme, chacun s'inscrit et s'il a été reconnu comme étant apte au combat, il devra être prêt à recevoir une convocation pour être envoyé sur le front, au sein de tel ou tel unité. Je ne peux en dire plus à ce sujet, Milloin. Vous comprendrez aisément qu'il convient de ne point trop en dire. La horde a des oreilles partout.

Il faut dire que la guerre contre la Légion a provoqué de très lourdes pertes "humaines" aussi bien dans l'Alliance que dans la Horde et qu'il est légitime de se demander si nos troupes seraient suffisamment nombreux en cas de conflits armés en ces temps de troubles. Des personnalités comme l'ex-chancelier aux affaires urbaines Khassim Al-Rakim sont venus afin d'assister à un tel déploiement de force.
Ainsi, on put voir les organisations militaires suivantes:


  • Les Montagnards, mené par Bugli.
  • Le Concordat Ombregarde, mené par Aliana Triste-Rêve.
  • Les Crocs de Wrynn, représentés par Emma Selenien.
  • La vengeance du Neptulon, par Maroussia Hodge
  • Les Implacables
  • La Garde de Hurlevent, représentée par le Major Karven Stolen
  • Les fils du Kraken
  • La Ligue Vaillance
  • La Ligue Lordain
  • Le Refuge de Hurlevent

Un bon nombreux de militaires et de mercenaires sont venus afin de répondre à l'Appel de l'Alliance, mais ces derniers doivent répondre à certains critères de qualification. Après s'être inscrit sur les listes, nous passons devant la Garde pour s'assurer que nous ne sommes pas dangereux pour l'armée. Nous nous faisons ensuite examinés à l'infirmerie afin de voir si nous sommes aptes physiquement sur le plan de la santé à des opérations militaires. Nous réalisons ensuite un test d'aptitude physique afin de faire connaître nos qualifications et notre savoir faire sur le plan du combat. L'importante participitation et réponse à cette mobilisation donne un message fort du sentiment d'appartenance à un ensemble ou la volonté de défendre ce pour quoi nous nous sommes battus contre la Légion: nos foyers.

Des entrainements communs se feront à l'avenir durant lesquels les mobilisés connaîtront leur légion d'affection en cas de mobilisation.
Rislon Milloin
avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Dim 29 Juil 2018 - 15:45

La Horde fait résonner les tambours de guerre en Orneval

La Horde a pris d'assaut les positions Kaldorei d'Orneval par surprise ce 25 Juillet de l'an 38, déclarant ainsi la guerre aux Kaldorei et à l'ensemble de l'Alliance en trahissant sans prévenir la paix régnant entre les deux factions.  


La Garde et le Murmure du Vent en rang au port le 28/07/38 au soir.

L'attaque de la Horde sur Orneval et la déclaration de guerre qui en découle furent rendues publiques par l'État-Major le 27 Juillet 38. Par la même occasion, l'État-Major mit en application l'ordre de Mobilisation Générale de la 14ième Brigade de Réserve des Armées de l'Alliance pour un départ programmé le 31 Juillet 38. Bien que cela puisse paraître tardif, il faut comprendre que la mobilisation de plusieurs milliers de soldat nécessite des ressources considérables et une logistique qui, même si elle est efficace, prend du temps à se mettre en place. Le plan de route et la stratégie mise en place restent encore tenus secrets pour l'heure.

Ce temps n'est pas perdu pour autant puisque les membres de la 14ième Brigade subissent un entrainement intensif afin de se préparer aux combats qu'ils auront à mener. Manoeuvres en mer, formation à la rigueur militaire, exercices de tir, réunion stratégique entre officiers, familiarisation avec les armements modernes et à la navigation, une multitude d'exercice qui pourront leur sauver la vie et celles de leur camarade lors de la confrontation avec les troupes hordeuses.  


Garde et Murmure en ligne droite -- Mobilisés et membres d'équipage sur la Vengeance du Neptulon
 
Manoeuvres en Mer sur le Neptulon -- Simulation d'attaque par les airs sur la flotte

Manoeuvres d'attaque par les airs, menées par les Montagnards

Messe de la Lumière par l'Évêque Valdelmar
 

Pendant ce temps, en Kalimdor, les membres de l'Alliance présents sur le continent lors de l'assaut ont décidé de prêter main-forte aux Kaldorei dans leur lutte contre la Horde. Ils forment ainsi une brigade d'intervention plus réduite mais ainsi davantage mobile, beaucoup plus apte à réagir rapidement aux changements du front, soutenant les forces Kaldorei de tous leurs poids.

Pour l'Alliance !
Rislon Milloin
avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Ven 3 Aoû 2018 - 12:56

La chute d'un Géant ! L'extermination d'un peuple !

Teldrassil, le bastion Kaldorei,l'Arbre-Monde, est tombé face aux armées de la Horde et fut incendié par ces derniers. La lueur et les émanations de fumée s'en dégageant furent aperçu à plusieurs dizaines de lieues de là. Il s'agit d'une des plus importantes défaites de l'Alliance depuis le premier assaut des Iles-brisées en Juillet de l'an 36.


Gnomographie de Teldrassil en flamme

Les renforts promis par le Haut-Roi Anduin Wrynn sont arrivés trop tard pour empêcher le saccage de l'arbre monde par la Horde, ralenti en mer par des destroyers qui ont su gagner le temps nécessaire à ce brasier. En effet, les navires contenant la 14ième Brigade purent apercevoir au loin une immense colonne de fumée mais ne comprirent de quoi il s'agisait réellement que lorsque Teldrassil fut visible à l'horizon. La vision de ce géant en flamme jeta un froid sur l'équipage de la Vengeance du Neptulon et sur l'intégralité de la Brigade, niant d'abord l'évidence puis l'acceptant avec rage, horreur et stupéfaction. Les troupes ne parvenaient pas à décrocher leur regard de ce saccage, de ce génocide.

Les troupes Kaldorei, en trop grande infériorité numérique, n'ont hélas pas pu contenir suffisamment longtemps l'avancée de la Horde pour permettre aux renforts d'arrivée. Les Sentinelles ont fait preuve d'un héroïsme rare que l'Alliande doit honorer, ces dernières ont combattu jusqu'à la mort, et n'ont jamais lâché prise... Les sentiments sont rapidement remplacés par le devoir lorsque les premiers survivants sont aperçus à proximité d'une Lor'Danel en flamme et en ruine. L'accostage se fut sans combat et la création d'une zone sécurisée sur la plage fut une priorité pendant que le plus gros des troupes se rendit à l'intérieur des terres afin d'établir le campement et le quartier général. Ce dernier se fit dans une grotte à la localisation classée désormais secret-d'état. Avec une taille pouvant accueillir plusieurs fois la capacité de nos troupes et un apport en eau, elle était un point stratégique pour notre opération.

S'il était désormais trop tard pour sauver la terre des Kaldorei, il est encore temps de sauver les survivants. Notre mission se changea donc en mission sauvetage pour les jours à venir. Nous devons localiser les survivants, les rapatrier à notre base afin de les sécuriser et soigner leur blessure. Elle sera aussi d'explorer les lieux afin de localiser les forces de la Horde pour mieux riposter en conséquences. Les forces actuellement en présence sont composées de:


Gnomographie de la salle centrale de la grotte, avec la majorité des forces de l'opération Darnassus


  • La Garde de Hurlevent.
  • Le Refuge de Hurlevent.
  • La Vengeance de Neptulon.
  • La Gazette de Hurlevent.
  • La Ligue Vaillance.
  • Le Murmure du Vent.
  • Les Fils du Kraken.
  • Le Concordat Ombregarde.
  • L'unité Fordragon.
  • Le Comptoir des Combattants.
  • Les Montagnards
  • De nombreux indépendants.


Le lendemain matin, le brasier qu'est devenu Teldrassil ne semble pas avoir décliné. Comment de temps brûlera-t-il ainsi en nous imposant son horreur ? Il est devenu pour beaucoup de la 14ième Brigade comme une défaite de l'Alliance face à la Horde et à la cruauté. Le début de la nouvelle journée a été l'heure de l'accueil de soldats et de refugiés ayant trouvé notre base comme Nessireth, envoyé du Cercle Cénarien ou des non-morts ayant décidé de servir l'Alliance, ce que la plupart des soldats accueillirent avec doute. Nous avons décidé d'interroger les officiers de l'opération Darnassus ainsi que les survivants de l'Alliance afin d'avoir leur vécu et avis de la situation.

Interview d'une rescapée de l'Alliance Sophie Tirname* et de Yorae Gardetombe:
*: nom d'emprunt/fictif

Rislon Milloin: Comment s'est déroulée l'avancée de la Horde ?
Sophie Tirname: Plus méthodiquement, je dirai. Ils n'ont rien laissé au hasard: d'abord saper les menaces à distances, puis l'avancée des lances-flammes... J'ai terminé la mission qui m'a été confié, couvert mes traces avant d'ouvrir plusieurs portails de fuites dans le Sombrivage et la mer afin de couvrir la fuite des survivants.

RM: Connaissiez-vous l'état de Darnassus avant l'incendie ?
ST: J'étais en plein couvert à courir pour ma vie. Non, j'ignorai l'état de Darnassus.

Yorae Gardetombe: Je peux y répondre. Il n'y avait en majorité que des civils. Quand ils ont tout incendié, ce fut la panique. J'ai vu des gens, les anciens, les tréants brûlés vif! Les bâtiments brulaient et s'effondraient les uns après les autres. La ville était bombardée. C'est un génocide volontaire. Tout ça pour voir les prêtres du Temple.... Ils sont restés.

RM: Reste-t-il des poches de résistance Kaldorei selon vous ?
ST: Probablement.
YG: J'ai vu beaucoup de civils sur la plage. Toujours défendus par des sentinelles. Mais je ne sais combien de temps ils vont tenir ou si la Horde s'en va et les laisseront tranquilles.

RM: Savez-vous si la Horde fait des prisonniers et si oui, dans quels but selon-vous ?
YG: Elle en a fait, mais je n'ai pas la réponse à la seconde question.
ST: Je l'ignore.

RM: Sophie Tirname*, une dernière question. Vous étiez dans les premiers à venir aider les Kaldorei à défendre Teldrassil... Cette défaite était-elle inévitable ?
ST: Oui et non.
YG: Oui et non. La Horde a eu l'avantage de la surprise et du nombre. Mais les Kaldorei ont tenu bon à Sombrivage, personne  n'avait prévu le passage de la Horde par les montagnes de Gangrebois. Si on l'avait su, peut-être les choses auraient pu être différentes ?

RM: Votre point de vue m'intéresse aussi, vous avez vécu la situation, être militaire n'est qu'une aide selon moi.
ST: Dans ce cas, la défaite était inévitable. Nous sommes en Kalimdor. La Horde est partout.
YG: Et ils avaient l'avantage d'un armement nouveau ?

RM: Un armement nouveau ?
YG: Les gyrocoptères de la Hord, mais ce qui est nouveau, c'est le projectile utilisé. Enfin, ils ont largué des tonneaux de mine avec un nouveau matériau pour couler les bâteaux, ils étaient difficile à désarmorcer.

Interview dU Lieutenant Aubéclat de l'unité Fordragon:

Rislon Milloin: Bien, pouvez-vous nous dire quelle était votre mission à l'origine ?
A-E              : Sauvetage des rescapés, civils et sentinelles, après le sac d'Astranaar. Nos forces ont été déployés à travers le Vide dans les environs de la ville dès la nouvelle fournie à l'État-Major du Donjon. Notre rôle était de secourir les rescapés du massacre d'Orneval, puis de soutenir le front de guerre en opérations diverses en Sombrivage. Mais la situation a vite dégénéré.

RM: Justement, en parlant de la situation, vous avez assisté au début de cette guerre. A votre avis, qu'est ce qui fut déterminant dans cette évolution ?
A-E: Je dirais, personnellement, sur un plan stratégique que la situation dans le Sud de Kalimdor retenait l'attention de tous en pensant que ce n'était qu'une vaste escarmouche comme furent visible des années plus tôt. Dans toutes ses périodes de "Batailles sans Guerre", où nous luttions pour des vivres, des ressources... Mais si il faut pointer la vérité: La situation revient au fait que nous avons sous-estimé tout le Mal, tout le vice, toute la cruauté capable de déployer la Horde depuis que Vol'jin et sa haute-majesté -Louée dans la Lumière soit sa mémoire, Varian Wrynn a fait cesser le bain de sang à la chute de Hurlenfer. Ils ont marché sur Gilnéas à l'époque d'un tyran, mais nous connaisons maintenant la vérité: La Horde se soumet aux tyrans belliqueux. Sylvanas n'existera que pour détruire, et les chiens s'y soumettent en aboyant autours d'elle. Si on veut dispser la meute, il faut abattre sa tête.

RM : Sait-on si Darnassus a pu être évacuée avant que l'incendie ne se déclare ?
A-E: Des navires ont pu essayer de s'échapper, poursuivit par la Horde, vers les récifs de Brume-Azur, dans l'heure qu'il est, difficile de savoir si ils sont toujours entiers, confiance soit à nos alliés de l'Exodar. Concernant les civils dans l'arbre en lui-même, des mesures ont été prises pour le faire évacuer d'urgence. Toutefois, vu la précipitation des choses... Il doit être déploré que nombreux soient ceux qui n'en sortiront pas vivant.

RM : Que préconisez-vous désormais dans notre situation ? Après ce sauvetage.
A-E: Sombrivage et Orneval possèdent des sanctuaires de la Nature. Ce sont des terres riches et vivantes. La Horde a progressé brutalement vers le nord, dans son empressement, elle n'avait qu'un objectif: Briser nos rangs, détruire Teldrassil et sonné la défaite de l'Alliance avant qu'elle ne lui opposa véritable puissance. Maintenant... Il reste dans les forêts, des sanctuaires, des survivants, des tribus sauvages. Des survivants de la guerre - Autan de raison de se battre, que de sauver ceux qui ont pu échapper à la bataille. Toutefois, la Horde ne semble pas en periode de décimation. Toute cette force de frappe va se concentrer ailleurs, pour un autre objectif, peut-être aussi important. Si nous savons pas lequel, nous avons conscience d'une chose: la guerre est totale, et les actes de tous comptent. En attendant l'heure des grandes batailles, sauver une vie, protéger un sanctuaire, railler les nôtres en écartant la peur, le doute, la douleur. C'est tout ce qui peut être fait pour l'Alliance soit prête à ce qui les attendent.

RM : Merci encore de votre temps et de votre témoignage précieux.
A-E: Ce ne sont que quelques mots d'un soldat en guerre mais... Si cela peut inspirer ne serait-ce qu'une ou deux personnes... alors je le répèterais sans cesse s'il le faut.

Interview de la capitaine Maroussia Hodge de la Vengeance de Neptulon:

Rislon milloin : Pouvez-vous donner votre impression à la vue de ce brasier à la Gazette ?
Maroussia Hodge: J'ai connu de nombreux conflits malgrés mon relatif jeune âge. Mais je n'aurais pas imaginé qu'une telle chose puisse arriver. Je savais que ça allait chauffer, et que la Horde était en avance sur nous. Quoi qu'il en soit, et malgré la douleur et le choc. La guerre, car c'en est une, n'est pas perdue. C'est ma conviction de capitaine, évidemment, mais aussi ma conviction profonde. En ce qui me concerne, je suivrai les ordres de l'État-Major. Mais nous sommes ici pour sauver ce qu'il y a à sauver. Et nous sommes prêts à nous battre pour chaque parcelle de ce territoire. Je... Je crois que je ne peux pas en dire beaucoup plus, Rislon.

RM: Justement, en ce qui concerne les ordres, nous sommes venus pour empêcher ce désatre, mais maintenant qu'il est trop tard, comment allons-nous tourner, des représailles sont-elles à envisager ?
MH: A l'heure actuelle, nous ne savons pas grand chose de la situation. Si ce n'est que Lor'Danel est tombée, sans doute en même temps ou avant Teldrassil. La priorité est de récupérer les survivants et de les ramener en lieu sûr. Les Abjurateurs se chargeront de faire des portails. Pour le reste, les missions d'éclaireurs pourront nous en apprendre plus. Visiblement, ils ont des forces aériennes conséquentes. Mais il s'agit clairement d'une mission de sauvetage.

Interview du Commandant Bugli Brave-tempête:

Rislon milloin : Pouvez-vous donner votre impression à la vue de ce brasier à la Gazette ?
Bugli Brave-tempête: Sur ce que j'ai vu ? J'sais pas si y'a des mots assez forts. C'est pas une guerre, qu'ils nous font là. C'est autre chose, ils veulent nous éradiquer. Une guerre, c'est quand y'a deux bonhommes en armure qui se tapent dessus. Là, on s'en prend à des civils, à des gosses... Là, tout c'que j'ai en moi, c'est de la tristesse, qui commence à se transformer en haine. Tout ce que j'veux, c'est de voir ces salopards crever la gueule ouverte. Voilà ce que ça me fait de voir des milliers d'âmes partir en fumée.

RM: Vous fûtes évêque, mais selon vous là, la Lumière ou Elune nous-ont-elles abandonné pour que nous vivions tous ce désastre ?
BB-T: La Lumière... Elle aide sûrement le camp d'en face. Ils ont des paladins, les mecs. Des prêtres. Et ils se servent de ces pouvoir pour nous buter.

Article écrit en coopération entre la Gazette de Hurlevent
et le Furet couronné en la personne de Rislon Milloin et de
Geillis Jorgensen.


Quelques gnomographies de l'opération Darnassus


Gnomographie de Teldrassil sur le Neptulon - Dorwel.


Gnomographie de Lor'Danel après les combats l'opposant à la Horde.


Gnomographie de l'accostage sur la plage de Lor'Danel - Soldats de la 14ième Brigade à Gauche - Réfugiés et survivants à droite.


Gnomographie de l'accostage sur la plage de Lor'Danel.


Gnomographie de l'accostage sur la plage de Lor'Danel - Début des opérations d'installation.


Gnomographie de l'accostage sur la plage de Lor'Danel - Zone sécurisée par l'Alliance.


Gnomographie de l'assaut de Sombrivage.


Gnomographie de la Grotte - Quartier général de l'opération.


Gnomographie du campement du Neptulon au sein de la Grotte.


Gnomographie du Concordat Ombregarde.


Gnomographie de la Vengeance du Neptulon - Equipage.


Gnomographie de certains indépendants.


Gnomographie des Fils du Kraken.


Gnomographie du Comptoir des Combattants.


Gnomographie du Murmure du Vent.


Gnomographie de l'Unité Fordragon.


Gnomographie d'une partie de l'État-Major et des officiers de l'opération.


Gnomographie des Montagnards.


Gnomographie de l'arrivée de la Garde.


Gnomographie du refuge de Hurlevent.


Gnomographie de la salle d'eau et d'infirmerie.




avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Dim 5 Aoû 2018 - 23:47



Opération Darnassus
-
La Gazette de Hurlevent


L'histoire de l'Alliance en territoire perdue. Déroulement de l'opération et du sauvetage des rescapés.

La 14ième Brigade poursuit sa mission à Sombrivage où la Horde a installé des campements pour traiter les problèmes qu'ont occasion l'occupation de la région et la destruction de Teldrassil. Les premières missions de repérage, orchestrées par l'Unité Fordragon, ont révélé des failles au sein de la chaine de commandement de la Horde. En effet, des preuves de dissension au sein des troupes de la Horde, notamment entre les orcs et les réprouvés ont été rapportés par les éclaireurs. Les Réprouvés auraient des projets d'expérience sur les survivants, ce que refuseraient les guerriers Orc qui ne tiennent pas à tuer des personnes sans défense. La Reine Banshee ne fait pas l'unanimité quant à ses méthodes d'action et les réprouves veulent aussi détruire les esprits de la nature pour que ceux-ci ne puissent plus aider l'Alliance. Nous savons donc qu'un important nombre de réfugiés se situe au sein des camps de la Horde.

La priorité fut d'explorer la régions afin de découvrir les caches de réfugiés et les positions logistiques de la Horde. L'important nombre d'organisation composant la 14ième Brigade nous permet de nous répartir sur plusieurs fronts et être d'autant plus efficaces. Ainsi, pendant que les fils du Kraken organisait une mission de soutien aux survivants sur la plage de Sombrivage, la Vengeance du Neptulon explorait le nord et coupait le ravitaillement en essence des Zeppelins, les Montagnards libéraient des prisonniers de la Horde à Lor'Danel et plus au sud... La Horde s'est doutée de notre présence trop tard et nous sommes parvenus à réduire ses infrastructures dans la région. Elle cherche désormais à nous localiser mais la rigueur au sein des troupes et la connaissance de Sombrivage par les Kaldorei limitent cette possibilité. Les communications au sein de l'Alliance restent cependant opérationnelles, permettant à de nouveaux groupes comme la Retribution de rejoindre notre quartier-général.


Vue de Sombrivage 


Mission de sauvetage. 


Découverte d'une sentinelle nous prévenant de la cache d'un groupe de réfugié, attaquée par la Horde

Mais réunir autant de personnes aux mentalités et fonctionnements différents n'est pas sans tensions ni risques. Quelques tensions et querelles se sont créées au sein de l'opération mais ces dernières sont restés sans répercussion sur le déroulement des événements, se révêlant être une réussite. Suite à des dissensions entre la dirigeante du Refuge de Hurlevent, Slei Livingstone, et certains officiers de l'état, une grande partie du Refuge de Hurlevent dont sa dirigeante ont décidé de quitter le front et de retourner sur Hurlevent en emportant leur matériel médical, à la surprise des membres de l'Église de la Lumière présent dans l'opération.
Cette situation a manqué de provoquer une crise sanitaire au sein du Quartier Général, ayant déjà une pénurie de soigneur. Cependant, certains membres du Refuge ayant peur que leur départ puisse se répercuter sur l'état de santé des blessés ou bien par devoir ont décidé de rester et de continuer leur mission initiale. Le soir-même de leur départ, une épidémie de maladie d'origine réprouvé a été déclarée à l'infirmerie qui fut mis en quarantaine ainsi que tout ceux ayant des symptomes étranges. Heureusement, la rapidité de réaction des soldats, des prêtres et des paladins qui ont purifié rapidement la grotte par la Lumière, ont permis de très vite reprendre la situation en main et de sécuriser le Quartier-Général.


Purification de la grotte par les prêtres et paladins. Mise en place d'une quarantaine !


Purification de la grotte par les prêtres et paladins. Mise en place d'une quarantaine !  


Un des membres restants du Refuge devant la seconde des Montagnards: Skäli Brave-Tempête   

Les survivants restent à l'heure actuelle majoritairement disséminés sur les plages et dans la forêt malgré les opérations de récupération des derniers jours. Nous ignorons aussi la quantité de personne ayant été fait prisonnier par la Horde avant que nous arrivons. Et il faut discerner les véritables informations de celles les plus folles, comme celle faisant ainsi part de la présence des Cathules à Teldrassil quelques jours avant la crémation de Teldrassil. La priorité est donc de mettre en place un plan d'exfiltration rapide et efficace afin de réunir, de sécuriser et d'assurer le départ du plus grand nombre de rescapés encore présent dans les jours qui suivent...

Article écrit en coopération entre la Gazette de Hurlevent
et le Furet couronné en la personne de Rislon Milloin et de
Geillis Jorgensen.


avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Sam 11 Aoû 2018 - 14:23


Fin de l'opération Darnassus
-
Gazette de Hurlevent


Exfiltration des réfugiés et replie de l'Alliance de Sombrivage. Une fois de plus, l'Alliance fut prise de court par la Horde, nous obligeant à agir précipitamment afin d'éviter que ne se reproduire les événements des semaines précédentes.

Il était évident depuis que nous avons vu Teldrassil en flamme que notre opération ne pourrait tenir plus que quelques jours. L'accumulation de réfugié sur les plages n'allaient pas passer éternellement comme un objectif secondaire au vue de l'arrivée continuelle de survivants, de sentinelles et d'autres forces de l'Alliance. De plus, les ressources en notre possession commençaient à manquer, menaçant le voyage de retour en cas de prolongement pour raisons d'avarie ou d'assauts de la Horde. Mais avant de songer à rentrer, il nous fallait régler les problèmes les plus urgent de l'organisation et les dernières missions en vue de l'exfiltration.

Profitant de l'arrivée de militaires au sein de la Grotte, un membre du Marteau du Crépuscule avait tué un militaire pour endosser ses habits et semer la discorde au sein de notre opération. Il a notamment provoqué des déplacements non-autorisés hors de la grotte, menaçant notre position, déplacé des caisses stratégiques pour les placer dans d'autres campements pour les accuser de vol. L'homme a finalement été découvert, il fut jugé pour haute-trahison et pendu haut et court le soir-même. Nous continuâmes ensuite les opérations mais la Horde, connaissant notre présence à Sombrivage, s'était ré-organisée et ils furent plus difficile de les mener à bien. C'est ainsi que nous connûmes nos pertes les plus sévères lorsque nous voulûmes sortir des survivants d'une grotte où ils s'étaient refugiés et que la Horde essayait de dégager. A la mémoire de mes camarades du Neptulon qui ont donné leur vie pour en sauver d'autres: Ichnos et Siopi. Ils ne furent pas les seuls mais la Gazette n'est pas parvenue à recueillir tous les noms.


Gnomographie du rassemblement des troupes avant le départ de la grotte.

Mais les cérémonies furent de courtes durées, nous apprîmes que la Horde voulait en finir avec les réfugiés de la plage en lançant une grande attaque. Nous décidâmes d'abandonner le Quartier général en ne laissant rien ni personne derrière nous. Arrivé sur la plage, notre but était simple et sans équivoque: gagner du temps aux refugiés afin de les faire embarquer sur nos navires en vue de les exfiltrer et au vue du nombre, ils nous faudraient le plus de temps possible. Nous entourâmes les plages de Lor'Danel et la cité en elle-même en installant des fortifications et des barricades de fortune afin de pouvoir contenir les forces de la Horde qui commençaient par nous encercler par le Nord et le Sud. Nous résistâmes au premier assaut lancé par la Horde de justesse, combattant durant une heure jusqu'au bout de nos forces. Une fois le calme tombé, nous pensions avoir triomphé mais c'était sans avoir deviné l'arrivée d'une seconde force plus imposante que la première. Il n'y avait aucune victoire possible face à la Horde et nous dûmes battre en retraite sur les navires, les réfugiés ayant pu monter, pour revenir sur Hurlevent.


Gnomographie de l'arrivée sur la plage de Réfugiés avant l'assaut de la Horde - Groupe du Neptulon


Gnomographie de l'arrivée sur la plage de Réfugiés avant l'assaut de la Horde - Groupe du Neptulon


Gnomographie du débarquement sur Hurlevent - Accueil du Chancelier Urbain Aldorey Kelbourg et de l'Évêque Archipiade Valdelmar


Gnomographie du débarquement sur Hurlevent - Haie d'honneur formée par l'Unité Fordragon et la Garde de Hurlevent.

Après un voyage de plusieurs jours en direction de Hurlevent où nous nous occupâmes des réfugiés en les soignant et recueillant leurs identités afin de mieux les résunir, l'Opération Darnassus prit officiellement fin en débarquant à Hurlevent. Alerté de notre arrivée, plusieurs organisations militaires comme la Chancellerie de Hurlevent, la Garde de Hurlevent et l'Unité Fordragon sont venus accueillir les membres de l'opération avec une haie d'honneur, pendant que la population se chargeait de recueillir et d'accueillir du mieux qu'il pouvait les réfugiés que nous avons pu ramener avec nous.

Le Bilan de l'opération Darnassus reste mitigé. A l'origine mobilisée pour défendre les Territoires Elfiques, ils durent accepter l'échec de l'Alliance quant à leur venir en aide à temps et la mission se transforma en mission sauvetage dans une région envahie et désormais quasi-complètement contrôlée par la Horde. Chaque soldat a néanmoins fait de son mieux pour venger Teldrassil ainsi que pour sauver le plus de réfugiés possible de ce qu'on peut qualifier un génocide. L'Alliance a cependant su tirer des leçons de son erreur et ne la commettra plus, son regard se tournant désormais vers l'origine d'une telle acte et cherche à éliminer le mal à la racine: Lordaeron.
Les armées de l'Alliance sont en marche en direction de Lordaeron et sa capitale réprouvée: Fossoyeuse.


Article écrit en coopération entre la Gazette de Hurlevent
et le Furet couronné en la personne de Rislon Milloin et de
Geillis Jorgensen.


avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Dim 30 Sep 2018 - 21:58

La Brève de Hurlevent
Oye, oye !

La Comtesse Ewana Namietni de Gilnéas et Dame Æwyn Dawnblade des Ren'doreis ont le plaisir de vous annoncer leur union prochaine. Celle-ci aura lieu le 6ième jour du 10ième mois de l'an de grâce 38 à 21 heures en la Cathédrale de la Main de Tyr. Leur union sera célébrée conjointement par le Commandant Maja Hemera Wellington de la Main d'Argent, paladin de son état, et par Row'an Netherhand, prêtre du Vide Ren'dorei. Suite à cette cérémonie, des réjouissances s'en suivront à Âtreval.

Des portails seront à disposition pour les retours vers les capitales de l'Alliance. Toutes et tous sont les bienvenues à cet événement extraordinaire.

Pour l'Alliance !
Comtesse Ewana Namietni
Dame Æwyn Dawnblade


(HRP: PS: prévoir de faire lasuite de quête de la fraternité de la Lumière à la chapelle de l'Espoir de Lumière dans les maleterres de l'Est: 5-10 min environ)
avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Jeu 1 Nov 2018 - 11:00

Immense bal de charité en faveur des victimes de la guerre des épines

Trois mois après les événements et dénouements tragiques de la Guerre des épines, la Garde de Hurlevent organise un bal de charité ce jeudi 1er Novembre de l'an 38 à 21 heures au cloître du Donjon de Hurlevent

L'image la plus impressionante de cette guerre reste et restera celle d'une Teldrassil en flamme dont les émanations de fumée se virent à des régions de là, mais la part la plus tragique fut les innombrables victimes qu'elle engendra. Hurlevent a accueilli les réfugiés de cette guerre comme Lordaeron avait recueilli les Hurleventois lors de la première guerre. Les Hurleventois mieux que quiconque peuvent comprendre le drame qui s'est déroulé en l'espace de quelques semaines.

La Garde de Hurlevent, qui avait envoyé un corps expéditionnaire lors de l'opération Darnassus, a décidé d'organiser un bal de charité dont les fonds iront aux victimes de cette guerre ayant mené à la perte de leur capitale et de l'arbre-monde. L'entrée sera donc sous donation, avec un prix conseillé de 20 pièces d'argent, mais des dons supplémentaires ou sous différentes natures peuvent être attribuées selon les convictions des participants.

Beaucoup ne souhaitant pas de cette charité et disant se reconstruire par leur propre moyen. Le terme charité n'est peut-être pas le mieux choisi pour une telle opération puisqu'il s'agit d'un soutien aussi bien moral et spirituel que financier. Comme dit plus haut, les Hurleventois comme les Gilnéens savent ce que cela fait de perdre leur terre et rester inactif face à cela est inenvisageable. Malgré tout, cela restera un maigre compensation de leur perte mais restera aussi un point de départ pour de futurs projets. Venez donc nombreux.


Ci-joint, une ré-impression des affiches éditées par les services de la Garde de Hurlevent.




avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Rislon Milloin le Dim 9 Déc 2018 - 21:04

A la fin de soirée, une petite troupe de personne sera sortie des locaux de la Gazette aux quartiers des mages et aura commencé à placarder ou expédié la dernière brève en date de la Gazette de Hurlevent.

La Gazette de Hurlevent


L'Académie Royale élargit ses horizons.



Le soir du 28 Novembre de l'an 38, les fidèles ou généreux donateurs franchissent les portes de la Cathédrale afin d'assister à la messe organisée par l'Académie Royale et ordonnée par Eude Bonefoy et Brunnus en soutien aux victimes de la guerre des Épines, suivis ensuite d'un repas. Malgré quelques dérangements sporadiques mais gênants, elle attira bon nombre d'institution de la cité à l'instar de la Garde de Hurlevent, de la Chancellerie Royale ou même des militaires de passage. Ceci n'était là qu'une manifestation de l'Académie Royale qui multiplie les annonces depuis fin Octobre de l'année en cours.

Basé administrativement au 17 Rue du souvenir, Quartiers des Mages de Hurlevent, l'Académie Royale, une des nombreuses institutions dont disposent le Royaume, se définit comme étant un centre du partage de la connaissance et savoir pluridisciplinaire basé sur le professorat et l'enseignement de longue durée. Chaque aile dispose de doyens qui gèrent les facultés et les surpervisent, mais leur pouvoir est contrôlé par la communauté des Erudits qui composent chaque faculté. Les Doyens se réunissent aussi en Conseil dans le cas d'un problème ou de grandes décisions à prendre. Pour l'enseignement, l'Académie en dispose plusieurs au sein des Capitales de l'Alliance, car ceux-ci sont ouvert à toute l'Alliance. Le Dispensaire de Hurlevent a aussi été mise à contribution pour l'Académie

Liste des facultés:

  • Faculté de Médecine, sans doyen
  • Faculté d'Arts et d'Histoire, sans doyen
  • Faculté de Droit et de Théologie, dirigée par Eudes Bonefoy
  • Faculté des Arts de la Guerre, dirigée par le Capitaine MacArthur
  • Faculté des Sciences Arcaniques et Naturelles, dirigée par Lorawen Aubenoire


Mais d'où vient-elle ? L'Académie Royale a été fondée par l'Eglise avec laquelle elle garde des liens privilégiées et il fut un temps où son empreinte était encore plus marquante qu'elle ne l'est aujourd'hui. Elle dirigeait alors l'ensemble des travaux théologiques, et avait une influence très forte sur le Droit en général dont les lois, et décida de fonder une Académie dédiée à ces deux matières, il y a maintenant 352 ans. Cependant, la plupart des écrits sur sa création et son fonctionnement furent perdus suite au sac de Hurlevent lors de la première Guerre.

Lors de la reconstruction du Royaume, l'Académie va renaître et accueillir une Faculté de Médecine et une autre dédiée aux Arts et à l'Histoire. La principale mission de cette dernière était alors de reconstituer le patrimoire hurleventois après sa mise à sac, et finira par inclure ces dites facultés dans ses fonctions mais lorsque celle-ci fut achevée, elle perdit lentement en influence... Mais à l'instar de Hurlevent, l'Académie a su se relever et se renouveller une nouvelle fois petit à petit grâce aux interventions de l'Eglise et du Royaume.

L'avenir est désormais dressé et l'Académie souhaite accueillir plus d'Erudits. Ils souhaitent aussi prendre part à l'effort de guerre, c'est pourquoi elle invite tous ceux qui souhaitent devenir infirmiers, médecins ingénieurs soldats sous officiers... de guerre à prendre contact avec eux. Leur priorité numéro 1: aider l'Alliance à remporter la Lutte. Par rapport aux autres institutions de partage du savoir et de la connaissance, l'Académie se dit travailleur en plus de disposer d'un très large panel de formations aussi bien théoriques que pratiques, se basant sur le quotidien des gens. Tout cela forme un réseau qui peut permettre un accès à l'emploi plus aisé par exemple. Ils entretiennent des liens avec la chancellerie, notamment le chancelier vacataire Walter. L'Académie ne cache d'ailleurs pas un jour espérer proposer de former à l'avenir des avocats pour la Chancellerie, ainsi que pour les leurs et -il y en a déjà- puissent interagir avec la Garde et la Chancellerie.

L'Académie recrute. N'hésitez pas à les contacter pour les rejoindre. Pour cela, écrivez-leur au 17 rue du Souvenir, Quartier des mages à Hurlevent ou présentez-vous à eux.

Commentaire du diacre: "Je suis très content de la messe du 28 Novembre de l'an 38 et des dons récoltés." puis de rajouter sur les dérangements durant la messe "Selon moi, être un membre de l'Eglise ne signifie pas suivre aveuglement et sans jamais rien apporter un leadeur, qu'il soit Evêque ou diacre. Et ceux qui viennent à la Cathédrale en ne respectant pas les lieux feraient mieux de rester à la porte, paladin ou non. L'église se souvient que certains étaient proches de l'Evêque Valdemar quand elle faisait placer une milice devant la Cathédrale."

 
Rislon Milloin

avatar
Rislon Milloin
Citoyen

Nombre de messages : 181
Lieu de naissance : inconnu à ce jour
Age : 29(ig) (et moins en irl)
Date d'inscription : 23/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum