Un meurtre dans la forêt d'Elwynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un meurtre dans la forêt d'Elwynn

Message par Le point d'exclamation le Jeu 1 Oct 2015 - 17:33

C'était une matinée plus que normale. Le soleil était d'actualité, les oiseaux chantait, les loups chassaient, et Comté-de-l'or toujours autant peuplé par les habitants et mercenaires de l'Alliance.

Jaccob, pêcheur du coin, s'en allait paisiblement sur les quais de la rive d'Elwynn, la séparant des marche des l'Ouest et du Bois de le pénombre. A son arrivé sur place, il avait toujours l'habitude de voir la jeune cadette des fermiers du coin, très belle femme de 18 ans promu à un avenir radieux et loin du travail agricole. Car en effet, cette jeune fille avait reçu dès sa naissance le don de la clairvoyance des arcanes, en d'autres terme, une future mage. Elle avait été initiée par le mage de la Tour d'Azora, le respecté Armitage Prandford, très âgé, mais puissant et craint auprès des parias de l'occultisme. Armitage faisait parti de ceux qui traquait les suppôts des ténèbres, ne manquait à aucun moment les jugement de démonistes ou de nécromanciens condamnés pour mille trahison envers le peuple de Hurlevent, et sur l'humanité.

J'accob arriva sur les quais, et fit une première chose; il préparait sa canne à pêche, sortit tout un arsenal d'hameçons, cadeau de son ami paladin Arthlum, après son retour de Pandarie, et allait commencé son passe-temps.

Cependant, il sentit une odeur assez dérangeante, comme si des poissons pourrissaient. Cette odeur ressemblait à de la chair de sanglier que l'on laisse trop longtemps au soleil.

Elle venait de l'atelier. L'atelier était une sorte de cabane, assez grande pour y vivre à quatre. Jaccob ouvrit la porte, et, avec horreur, déglutit son déjeuné: Le mage Armitage, brûlé vif, tandis que la jeune cadette qui evenait parfois s'entraîner sur les rives, le coeur arraché, éventré.

Il hurla et couru en direction de comté-de-l'or. Les quelques gardes alerté firent investigation: C'était une véritable boucherie, aucune trace, aucune signature, et aucun indice du meurtrier. C'était une sorte de vengeance à en croire un professionnel, enfin, pour Armitage. Quelqu'un avait une rancœur, un démoniste ou bien quelqu'un qui le voyait comme une tâche noire sur une feuille vierge.

Pour le cas de la jeune fille, sans nul doute qu'ils avaient affaire à un ancien rituel païen comme l'on en voyait très peu.

Le mystère s’épaississait, et l'affaire fut oublié...

... Jusqu'à que le Maréchal McBride trouve un meurtre semblable à celui de la jeune fille, près des, mines abandonnées, au lac du cairn.

Tout laissait à envisager que c'était une suite d'un puzzle, qui avait une signification bien précise.

Les gardes de comté de l'or envoyèrent une demande d'enquête auprès de leur supérieur à Hurlevent, demandant un professionnel pour étudier de plus près ces meurtres.

Le point d'exclamation
Citoyen

Nombre de messages : 26
Lieu de naissance : Hurlevent
Age : ???
Date d'inscription : 05/03/2013

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum