Fab -L'hisoire d'une folie-

Aller en bas

Fab -L'hisoire d'une folie-

Message par L'indigne le Dim 6 Déc 2015 - 23:51

*un bouquin a la couverture bleu est poser sur une table, cette table est crasseuse, recouverte d'allumette et de drogue en tout genre. Ce livre n'a rien a faire ici et pourtant.. il est a sa place, le nom Fab suivit du titre "Le script" sont noter sur sa couverture bleu.
L'écriture est parfaite mais certaines bavures prouvent que le calligraphe auteur de ces lettres a verser quelques larmes.*

-Jour de deuil-

Je le savais.. C'était inévitable, quand tu m'as parler de revennir a Hurlevent je ne le sentais pas.. Du tout, tu m'as d'abord dis qu'on te manquait moi et les autres.. Tu m'as aussi dis que tu te devais de revennir pour celle que tu aimais.. Celle pour qui ton coeur hurlait.. Cette même garce qui un soir t'as frapper sous mes yeux alors que tu ne répondais pas a ses coups.. Abrutis ! Pourquoi.. ? Pourquoi a t-il fallut qu'un petit frangin vienne toquer a ma porte pour m'annoncer cette nouvelle.. ? Cette nouvelle si triste qu'elle a même plonger dans le deuil la crême de la crême des plus sinistre salopards de nos bas fonds.. De notre terrain de jeu.. Depuis trois jours je ne fais que tirer sur ma feuillerêve, depuis trois jours même elle ne peut me faire oublier l'ami que tu étais.. le frére que tu étais.. Le frére que tu es..
Cette drogue m'empêche de savoir qui j'haïs le plus.. Toi et ton comportement d'abrutis, toi et tes blagues qui ne parviennent plus a me faire rire.. Ou bien cette femme masquée a qui je n'arrive pas a donner un nom, violente et si étrange.. Ou a la garde.. Ses infâmes batards qui t'ont pendut comme un chien alors que le soir même de ta mort je te cherchais, enjoué a l'idée de profiter de cette nuit de fin d'été avec toi.. A écumer les rues de la douce Hurlevent en toute discretion.
Tant de souvenirs.. Tant de souffrance et de regrets..  Ces bons moment deviennent d'impardonnables songes m'empêchant de fermer l'oeil la nuit, faisant couler mes larmes comme a couler la liqueur dans nos gosiers le soir de notre victoire au tournoi de lutte a Ruisselune.
Demain avec les fréres Falkonns , Wilffried, Jimmy et ceux que mes pensées t'étant destinées m'empêches de me souvenir, on ira se recueillir sur ta tombe puis on ne bougera pas.. On viendra la fleurir et on s'échangera des regards peinés, puis je partirais a La Baie car comme toi je fus un Masque Blanc et que je dois me cacher, me faire oublier d'Hurlevent quelque temps comme tu n'as pas su faire.. Idiot..
Tu ne savais pas trés bien lire pourtant.. Je me suis dis que te rendre hommage de, la sorte, en utilisant le talent qu'Alberto a toujours prétendut être en ma possession était la meilleure idée que je puisse avoir te concernant. Ce talent qui m'a vallut mon surnom.. Ce talent qu'est l'écriture..
De ma plume j'immortalise ta mémoire..
Sur ma feuille j'expose ma tristesse et..
Dans nos coeurs tu vivras a jamais..
avatar
L'indigne
Citoyen

Nombre de messages : 79
Lieu de naissance : Alterac
Age : 35 ans
Date d'inscription : 29/07/2015

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fab -L'hisoire d'une folie-

Message par L'indigne le Mar 8 Déc 2015 - 0:13

*Une agréable mais lointaine odeur de rhum embaume les quelques pages suivantes, le papier blanc s'est parer de plusieurs petites taches claires.*

-Jour de rencontre, Baie du butin-
J'aimerais tant te raconter ce que je vois a la Baie, j'aimerais beaucoup que tu sois avec moi afin qu'on s'attire des ennuis ensemble.. Qu'on frappe certains gobelins a la gueule trop ouverte.. Mais, tu n'es plus la.. J'essais d'aller de l'avant seulement c'est toujours aussi dur.. J'ai cependant fait la rencontre d'une personne qui a été en mesure de me réchauffer le coeur, j'étais assis et je contemplais la statue décharnée d'un gobelin.. Stupides gobelins..
Je buvais un rhum jusqu'au moment ou un homme d'un certains âge s'est assis en face de moi.. j'ai pris ma pistole et l'ai regarder droit dans les yeux, nous nous sommes jauger du regard pendant dix minutes avant qu'il n'hoche la tête pour ensuite me dire que j'avais beaucoup a lui raconter..
En temps normals.. Je lui aurais fait sauter la caboche, tu me connais mais.. Cet homme, ce H comme il disait s'appeler il.. C'est surement bête a dire, bête a écrire et consternant a lire mais il me fait penser a quelque chose qu'on a pas connut Scott.. Ce gars m'a cerner, je me suis sentit obliger de me confier.
On a parler, je n'étais pas en mesure de lui cacher quoi que se soit tant son regard était perçant et j'ai trés vite finit en pleures a.. Chiouler comme un gosse, il m'a raisonner et m'a dit que mon âme était celle d'un hurleur et non d'un pleurnicheur.
Il m'a prévenut qu'il quitterait la Baie pour Hurlevent et que tu avais été victime de malchance, d'intolérance aussi.. Avant de s'en aller il m'a dit qu'il prendrait plaisir a de nouveau me parler et que sk je souhaitais le suivre pour notre belle capitale, il aurait du travail pour moi, qu'il ne comptait pas me laisser seul.. Qu'il m'aiderait a sortir la tête de l'eau..
Je t'aurais bien demander ton avis mais si tu avais été la, on aurait eu la bétise de le descendre ce bon H..
Je pense le suivre, je pense changer et me refaire..
Sache seulement que la ou tu es, et malgrés que j'aspire a vivre en paix en allant de l'avant, jamais je ne t'oublierais, tu resteras toujours mon frére.. A jamais.
avatar
L'indigne
Citoyen

Nombre de messages : 79
Lieu de naissance : Alterac
Age : 35 ans
Date d'inscription : 29/07/2015

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fab -L'hisoire d'une folie-

Message par L'indigne le Mar 8 Déc 2015 - 0:32

*Du temps semble s'être écouler depuis l'écriture de la deuxième lettre de Fab a son défunt frére.. Les pages suivantes sont assombris par quelque chose pouvant être familier aux lecteurs du journal.. Le papier portant l'odeur âpre de la terre.*

-Cave du cabinet de barbier-

Mon frére, je ne te pleure plus je n'en suis plus capable. A la place je creuse, je mênes a bien les taches que H m'a charger d'accomplir.. Je cultive mon corp a coups de pelle et de pioche, la terre fait partit de mon quotidien et si actuellement je t'écris c'est parce que j'en ressent l'ardent besoins.. Mes coups sur cette terre tantôt molle tantôt dure sont sans cesse rigoureux et je ne reverrais la lumière du jour que lorsque j'estimerais mon travail terminé, je sortirais de la dessous totalement changer, grandement motivé je te le jure.
Tu étais autrefois appeler l'Entourloupe par les gens qui t'aimais, mais ce surnom n'est plus.. Non.. Maintenant comme me l'a déclarer Bradley, oui Bradley le chauve facile a berné.. Comme il m'a dit tu es le martyr des bas fonds.. Un homme qui n'a jamais été mauvais, un homme qu'on a pendut pour montrer l'exemple.. H est daccord avec cela et il prévoit de grandes choses, seulement, je dois taire son nom, je me dois de rien dire a personne et d'attendre en creusant.. Cette cave n'est que la première partie d'un plan particuliérement bien ficelé.. En tout cas Scott, la ville change, nos pensées t'étant dédiées restent les même mais les martyrs meurrent pour être venger, lorsque l'entourloupe pousse son ultime soupire, il faut s'attendre a ce que le script pose sa plume et qu'il sorte les crocs pour laisser place au Hurleur qui en lui n'a que trop dormit..
La rue n'a pas tolérer leur acte.. Scott, tu seras venger.
avatar
L'indigne
Citoyen

Nombre de messages : 79
Lieu de naissance : Alterac
Age : 35 ans
Date d'inscription : 29/07/2015

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fab -L'hisoire d'une folie-

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum