Courrier adressé à la Chancellerie qui sent bon la mer

Aller en bas

Courrier adressé à la Chancellerie qui sent bon la mer

Message par Jonathan Walter le Mer 30 Aoû 2017 - 1:37

L'écriture est saccadée, tremblotante, déformé par la fièvre, elle garde quelques stigmates de l'écriture raffiné d'un noble Gilnéen. Elle porte un sceau représentant une moustache ornée de tentacules sur de la cire bleu

Jonathan Walter
Kraken des mers du sud
Capitaine de la Feuillerêve du Cap
Quai numéro 2 Port de Hurlevent

Quartier de la Chancellerie
1 Place Faol Hurlevent
A l'attention des affaires urbaines

Madame, monsieur

C'est avec grande peine que je vous écrit pour vous faire part de ma mésaventure. Je ne sais si l'affaire d'un semi-orc se promenant librement dans nos rues vous parle, mais j'ai récemment fait face à cette engeance. Celle-ci se targuant d'un papier officiel légiférant sa présence c'est en toutes impunité qu'il s'est complaisamment mis à faire pleuvoir les insultes sur ma personne et mon équipage. C'est avec courage et mon honneur que nous avons voulu laver cet affront, il fût alors prié au monstre de nous suivre à la caserne pour être mis en geôle comme il se doit. Cependant l'organisation dont fait partie ce demi-horde, s'est interposée.

Après une presque rixe en pleine rue, la garde est intervenu clamant haut et fort que cet individu est sous la protection de la chancellerie. L'un des caporaux a même sous entendu que nous avions mieux à faire et nous a prié, je cite "d'aller nous soûler ailleurs". En effet nous avions mieux à faire. Mieux à faire que de voir le fruit du viol d'un des monstres qui a brûlé cette ville jadis, mieux à faire que de voir une abération se complaire dans la provocation, mieux à faire que d'imposé la vision des monstres qui ont trahis notre bon roi à nos enfants. Si encore l'individu était civilisé, courtois et non menaçant...

J'ai pris sur moi de réclamer des excuses de la part du semi-monstre. Leur Commandant s'est interposé me proposant un duel contre des excuses. Mon honneur m'a alors dicté de suivre cette voie étant démunie autrement. J'ai hélas perdu ce combat mais pas mon honneur, et toujours sans excuse. Aujourd'hui je vous écrit de ma cabine, peinant à me mouvoir mon corps horriblement scarifié et mutilé par cet affrontement. Je porte à présent des stigmates pesant et je doute que mon corps ne s'en tire sans séquelle cette fois, de plus mon âge avancé entraîne certain désagrément.

Mon but dans cette lettre est de faire prendre conscience qu'importe toutes les bonnes volontés du monde ce sont des bêtes qui doivent être exterminée. Le portail du courroux, le siège d'Orgrimar, le rivage brisée combien de héros devront nous encore perdre avant de nous rendre à l'évidence que nous ne somme pas fait pour vivre ensemble? Combien de temps encore imposerez vous aux enfants la vision de leurs meurtriers?

Avec tout mon respect
Honneur au Roi

Jonathan Walter Capitaine de la Feuillerêve du Cap et Kraken des mers du Sud

avatar
Jonathan Walter
Citoyen

Nombre de messages : 115
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : 43
Date d'inscription : 01/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier adressé à la Chancellerie qui sent bon la mer

Message par Eléonore Breckenridge le Mer 30 Aoû 2017 - 11:10


Eléonore réceptionne le courrier sur son bureau. Elle procède à une analyse magique avant de l'ouvrir et de parcourir du regard le parchemin pour s'informer de son contenu.

Elle plisse les yeux et pince les lèvres dans une petite moue contrariée face à cet incident.

Elle transmet le courrier au Chancelier Al-Rakim avant de disparaître dans la salle des archives cherchant le document autorisant un demi-orc à rester en Hurlevent.
avatar
Eléonore Breckenridge
Citoyen

Nombre de messages : 740
Lieu de naissance : Arathie
Age : Vingt-six ans
Date d'inscription : 03/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum