Nous sommes Hedera - Tract #03

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Laurelinn Hellenlicht le Ven 6 Oct - 19:36

Laurelinn comme certains les pensaient retournés à l'oubli après un effet d'annonce réussi et parcouru le tract avec intérêt, échangeant à l'occasion avec le borgne.
Elle nota une subtile modification du contenu même si la rhétorique ne semblait pas avoir changé en apparence.Les auteurs étaient des plus malins, se démarquant de certains, accablants des cibles faciles ou ménageant au contraire d'autres pour une adhésion plus large hors du public habituel.

Intriguant se dit la rousse en reposant le tract sur son bureau.

_________________
Semper Fidelis.
avatar
Laurelinn Hellenlicht
Officier supérieur de la Garde
Officier supérieur de la Garde

Nombre de messages : 2353
Lieu de naissance : Stratholme
Age : 41
Date d'inscription : 20/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Aiden Hansel le Ven 6 Oct - 19:48

Le Sans-Visage prendra soin de lire l'un de ses tracts lorsqu'il passera dans la rue.

"De plus en plus intéressant..."

Puis il partira en gardant le tract sur lui.
avatar
Aiden Hansel
Citoyen

Nombre de messages : 26
Lieu de naissance : Altérac
Age : Trentaine physiquement
Date d'inscription : 04/03/2017

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Invité le Ven 6 Oct - 21:16

Dorian récupérera un tract et le garde soigneusement pour le lire tranquillement chez lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Loic Durang le Ven 6 Oct - 21:16

Loïc prit le temps de lire l'affiche avec soin... et s’esclaffa d'un rire qui disait long.

"Voilà qui va plaire à mon beau père et à ma femme, il me tarde de voir leurs réactions"
avatar
Loic Durang
Citoyen

Nombre de messages : 7
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : 37
Date d'inscription : 02/10/2017

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Melissandre d'Austan le Sam 7 Oct - 2:41

Une nouvelle fois encore, ce fut un agent de la Duchesse qui lui présentait le tract. Cette dernière était à observer son fils dormir, tandis qu'elle prit par la suite l'objet et se mit en lecture. Sortant lentement de la chambre à coucher, elle rejoignait son bureau, terminant sa lecture, et finit par s'installer dans son fauteuil. Elle soupirait, se massant les sinus l'espace d'un instant. Elle se méfiait grandement de cette organisation. Non pas pour sa position sociale, mais avant tout pour protéger sa famille, et surtout son fils. Elle savait pouvoir faire confiance en ses gens, et les différents fronts qu'elle menait ne lui offrait que peu de temps pour s'occuper d'une telle affaire. Elle décidait cependant de prendre la plume, se mettant en quête à rencontrer certaines personnes...
avatar
Melissandre d'Austan
Citoyen

Nombre de messages : 30
Lieu de naissance : Domaine d'Austan
Age : 30 ans
Date d'inscription : 13/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Cathy Eyston le Sam 7 Oct - 19:00

Cathy saisit l'un des tracts qui volait encore sur le sol de la place Faol, secoué par le vent. Elle arbora un sourire franc au fil de sa lecture, avant de le ranger dans sa besace et de reprendre son chemin.
avatar
Cathy Eyston
Citoyen

Nombre de messages : 34
Age : 26
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Eudoxie Lamarzelle le Sam 7 Oct - 20:23

Partout où elle se dirigeait, un tract lui sautait dessus comme s'ils étaient ensorcelés... Elle partit alors prévenir sa sœur Flore nouvelle à Hurlevent lui conseillant ainsi de prendre ses précautions et de rester près de leurs agents.. Bien que ces derniers sont venu lui chuchoter dans l'oreille quelques renseignements...
avatar
Eudoxie Lamarzelle
Citoyen

Nombre de messages : 17
Lieu de naissance : Hurlevent
Age : 25 ans
Date d'inscription : 04/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Jord Goldskaar le Sam 7 Oct - 20:42

Bien entendu, Dorothée avait elle aussi lu les tracts, sans trop s'y attarder cependant. Elle traînait sur tout son temps libre dans les rues et les ruelles, parcourant avec attention les boyaux les plus sinueux de la capitale. Elle observait, écoutait, mémorisait ; aucune méfiance envers cette jeune femme pouponne aux airs naïfs et gentillets. "Elle ne ferait pas de mal à une mouche, fragile petite chose qu'elle est." disaient-ils, sans n'avoir jamais perçu qu'elle avait changé sous bien des aspects.

Elle regardait les gens lire ces papelards noirs un sourire aux lèvres, béats devant l'idée d'une pseudo révolte populaire contre l'autorité, d'autres s'en offusquant, plus par peur et par égoïsme que par réel désaccord idéologique. Finalement, elle trouvait toutes ces réactions assez pathétiques, tous ces gens qui réagissaient pour réagir, mais qui ne feraient jamais rien de concret pour défendre leurs idées. Et puis.. après tout, qui était-elle pour juger ces braves citoyens ? elle qui mourrait peut-être un jour pour cette cause qu'elle n'embrassait même pas.
avatar
Jord Goldskaar
Citoyen

Nombre de messages : 161
Lieu de naissance : Northeron
Age : 109 ans
Date d'inscription : 26/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Hedera le Mer 1 Nov - 15:10


www.noussommeshedera.com
avatar
Hedera
Citoyen

Nombre de messages : 3
Lieu de naissance : Idéal
Age : 80
Date d'inscription : 19/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Seigneur Tharlson le Mer 1 Nov - 19:26

Cela prit quelques temps, plusieurs jours même, mais le dernier tract d'Hedera arriva on ne sait trop comment jusqu'au Fjord Hurlant et jusqu'à Hardivar où en fit la lecture à voix haute devant le seigneur Tharlson et ses hommes.
Ce dernier afficha un large sourire et proclama alors :

"Voyez ce que la sagesse de nos pères nous apporte. Ici nulle querelle de pouvoir mais une quête du bien commun. Nulle rivalité de puissance mais un effort pour la force commune. Nulle contestation mais la libre parole de chacun. Ici chacun a le droit de prier les dieux, la Lumière ou Elune, car nous savons tous, que sans eux, sans le Sacré en nos vies, nous ne serions que des bêtes".

Il fit placarder le tract sur le mur de sa demeure non loin de sa collection d'objets étranges...
avatar
Seigneur Tharlson
Citoyen

Nombre de messages : 64
Lieu de naissance : Fenris
Age : Quarantaine
Date d'inscription : 17/07/2017

Feuille de personnage
Nom de famille: Tharlson

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Leizen le Mer 1 Nov - 19:42

L'un des tracts fut réceptionné par Eléonore Breckenridge à la Chancellerie. La Greffière, après avoir effectué les vérifications d'usage et procédé à la lecture, l'aura tendu à Leizen, pensant - à juste titre - que l'écrit pouvait intéresser la blonde-cendrée.
Celle-ci, affairée aux dernières corrections du dossier D.SKEEBRYT.10-37, mit de côté le papier d'Hedera jusqu'à un temps plus calme.

C'est lors d'une courte pause déjeuner, en compagnie de Karven, que le tract récolta enfin davantage d'attention !

-Ah, vous avez la dernière bafouille d'Hedera, alors qu'en pensez-vous ?
-Je l'ai simplement récupéré, faites m'en la lecture voulez-vous ? Pendant que je termine cela.

Par "cela", Leizen entendait le nettoyage en règle d'une chaise de la taverne où ils avaient décidés de manger un morceau. Un chiffon en main, l'assistante frottait frénétiquement le dossier en bois, sous l’œil ahuri et un brin offusqué du tenancier. Est-ce à dire que sa maison était mal tenue ?
Karven, contrairement à la Völva, trop occupée, remarqua assez vite la mine vexée du propriétaire et tenta de calmer les ardeurs dépoussiérantes de sa compagne.

-Leizen...cette chaise est parfaitement propre, vous savez ?

C'était vain, et avant d’entamer la lecture à haute voix , le Major, diplomate, glissa quelques mots d'excuses à l'oreille du tenancier "Maniaque..folle..navré..."

Installée sur son siège reluisant de propreté, Leizen écoutait sagement les rumeurs du Lierre. Elle garda les lèvres pincées au passage sur les écarlates, lança un :
-C'est fort dommage cette débâcle du synode, oui. Il y a de bons éléments dans les Lumineux, j'espère qu'ils sauront rebondir.
puis fronça les sourcils à la mention de son nom et ce qui s'en suivirent.

-"Rien d'autre que votre femme".
-Pas seulement, vous êtes aussi une foll...maniaque sans gênes, mademoiselle.
Elle sourit aux propos du tavernier qui les écoutait d'une oreille indiscrète derrière son comptoir, et même si ces paroles dissimulaient à peine une remontrance, elles étaient tout à fait justes. Ses troubles, comme tant d'autres choses, étaient propres à elle-même.

-Nous en avions déjà parlé vous et moi, c'est assez légitime qu'on s'interroge sur notre relation. Réducteur mais légitime.
-Oui, c'était inévitable. Je n'ai pas bien saisi ce passage sur la méritocratie.
-.../... Leizen Alrun, agent efficace de la couronne.../...la méritocratie profite à ceux qui ont de bons contacts, lut à nouveau Karven
-Ma foi, les contacts aident parfois à une meilleure productivité.
-Et ils en ont surement quelques uns sous le coude pour écrire leurs revendications. Enfin, pour les satisfaire, je ne vois que deux possibilités, Leizen ! Faire vos valises et me quitter sur le champ ou bien démissionner et devenir une femme au foyer, le ton était goguenard et Karven souriait de toutes ses dents, fier de son humour.
-J'en vois une troisième, ne vous en déplaise !
-Laquelle ? Bien que je devine la réponse...
-Travailler d'arrache-pied pour que mon efficacité soit utile à Hurlevent.
Ainsi, peut être, parlera t-on d'abord de mes actes pour la Cité et ensuite seulement, si cela leur chante, de mon penchant pour les bruns. Puisque Hedera souhaite bousculer les privilèges, je me réserve le droit de tout faire pour obtenir celui-ci. C'est ainsi que changent les choses, en essayant.


Le borgne sourit finement, elle fit de même en retour et ils purent déjeuner en paix avant de se séparer, repartant chacun à leurs tâches respectives.
avatar
Leizen
Officier supérieur de la Garde
Officier supérieur de la Garde

Nombre de messages : 1780
Lieu de naissance : Nord.
Age : 27 ans
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Nom de famille: Alrun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Brunnus le Mer 1 Nov - 22:01

Le père Brunnus, comme à chaque fois, transmit le nouveau tract d'Hereda au conseil des évêques sans émettre le moindre commentaire.

En relisant le tract, il ne put néanmoins s'empécher de se remémorer les tortures que lui avaient infligés les écarlates et sa libération par un valeureux rôdeur sans grade. Il se souvint de la tristesse qu'il avait ressenti en apprenant à son retour que son remplaçant, le Père François, avait été muté sans préavis après avoir été contraint d'annuler la dernière journée du synode. Il se remémora enfin sa longue mais infructueuse tentative à convaincre le Chancelier de publiquement renoncer à son hérésie pour se remettre dans la voie de la Sainte Lumière et retrouver ainsi la confiance des sujets du Royaume. Le père Brunnus se sentait las. Il n'était qu'un simple gratte papier affecté à une mission administrative et son corps lui faisait encore mal. De retour à sa cellule, il se mit à prier que la Sainte Lumière appelle enfin un nouveau chef pour diriger l'église.
avatar
Brunnus
Citoyen

Nombre de messages : 70
Lieu de naissance : Hurlevent
Age : 33
Date d'inscription : 20/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Claire Desroches le Jeu 2 Nov - 13:53

Claire s’arrêta net devant le document qui s'était glissé sur la plus haute marche de la cathédrale. Elle prit le temps de lire avec soin chacune de ses lignes. Son regard resta identique à celui qu'elle arborait lors des confessions, d'un neutralité sans pareil.

A la fin de sa lecture, elle observa un passant qui attendait de voir sa réaction, elle lui sourit simplement et l'invita dans son confessionnal. L'homme refusa poliment et s'en alla.

Rien n'avait changé pour claire, tout ceci ne la concernait pas après tout.
avatar
Claire Desroches
Citoyen

Nombre de messages : 2
Lieu de naissance : Hurlevent
Age : 43 ans
Date d'inscription : 02/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Invité le Jeu 2 Nov - 21:57

La vieille magicienne était assise dans le grand canapé de velours du salon rouge, ce matin là. Son valet lui avait apporté le thé, avant qu'il ne descende à l'entrée lui chercher son courrier. Parmi les lettres et les journaux, le jeune homme en costume noir lui avait apporté l'un de ces fameux tracts. Il lui tendit, elle le prit et le lu. D'abord ravie de lire de tout nouveaux scandales au sein de sa ville chérie, c'est avec une moue pincée qu'elle leva la tête pour regarder le serviteur aussitôt rendu curieux.

-Le message est faux, la forme est ...à peine passable et manque cruellement de finesse. Non, il faut bien plus que ça, pour oser prétendre s'exprimer au nom des autres, d'une Capitale entière.

-L-le...le message est faux, madame ? Dit le valet, aussi timidement que possible pour ne pas froisser sa maitresse tout en essayant de comprendre.

-Ce problème d'impartialité est un faux problème. D'abord, parce qu'avant même d'être la compagne de Stolen, elle était Major elle-même; bien avant lui. Même sans l'avoir choisi lui, on l'aurait tout de même accusée de la même chose et de la même façon. Ensuite, quelle impartialité ? Il me semble que nous obéissons au même Roi, aux mêmes lois ? Bien-sûr qu'entre l'un et l'autre, il y a des Hommes, il y a des erreurs, il y a des manigances. Mais, dans mes souvenirs, aussi vieux soient-ils, la Chancellerie a toujours travaillé de concert avec ces butors de fers du Guet Urbain, l'arrivée de Mademoiselle Alrun n'a rien apporté de nouveau à ce sujet.

-Mais, madame, quel est le vrai problème, alors ? Parce qu'il en a un...n-non ? Sinon, ces tracts ne verraient pas le jour.

-Vous savez, Justin...

-C'est Nicolas, Madame..

-Oui, oui, ne m'interrompez pas, Claude. Répondit-elle en balayant l'air chaud de la salle en moulinant d'une main. J'ai travaillé avec Mademoiselle Alrun pendant de longs mois, et croyez-moi dans le trou à rat dans lequel nous travaillions, je crois que le temps s'est passé aussi lentement pour elle que pour moi. Oh, non : il ne faut plus me demander de me rendre à Sombre-Comté ! Elle secoua la tête brièvement, puis reprit.
Quoiqu'il en soit, moi aussi je croyais que c'était une comédienne, une vendue, une infiltrée, je me suis méfié d'elle longtemps. Et puis, je l'ai vu à l’œuvre, je l'ai vu débattre, je l'ai entendu. Elle m'a parue être une jeune femme trop belle, trop intelligente, trop parfaite, c'est vrai, mais douée d'une conscience professionnelle prononcée, d'un dévouement à toute épreuve et même si son apprentissage des arcanes a sans doute été peu conventionnel, nier son talent me ferait m'étouffer de mauvaise foi. Elle roula des yeux pour regarder un instant son lustre d'argent et de bougie fondues. Ses deux seuls véritables défauts résident en une franchise parfois aussi glaciale que tranchante, même si elle n'est pas radine en sourire, et sa croisade obsessionnelle qu'elle poursuit perpétuellement contre la crasse et la poussière. Je crois qu'il y a pire à craindre, pour une chancelière, si elle accède à ce titre un jour. Elle a épousé une carrière plus que prestigieuse, d'abord à la tête du Guet Urbain comme major, puis officier dans un institut de recherche aujourd'hui oublié, et enfin, prétendue chancelière en devenir. Pour faire plus ? Il faudrait être Reine, même si la place est libre, ce vieux Karven est assez amoureux pour aller s'enquérir de tuer l'Enfant-Roi de ses mains nues et velues. Car elle n'a pas choisi non plus le pire des partis ni le moins renommé, avouons-le, tout de même.
L'humaine se mit à soupirer, elle avala quelques gorgées de thé au lait en regardant les flammes de sa cheminée danser dans le verre de son monocle.

-Pardonnez-moi, madame, mais je ne vous savais pas jalouse au point de soupirer à l'évocation de Monsieur le Major de la Garde. Les coins de la bouche du majordome se mirent à poursuivre ses lobes d'oreilles.

-Rhaa ! N'inventez pas, Luc ! Comment voudriez-vous que je ne sois pas jalouse ! Elle marqua un temps de silence. Je suis là, derrière mes rideaux brodés à la mode du dernier siècle, depuis des mois j’attends que cette maudite planète disparaisse enfin de mon paysage, et maintenant que je suis atteinte par la maladie...je n'ai plus qu'à dépérir...! Leizen a été plus rapide que moi et ces élections arriveront trop tard, je serai déjà morte et enterrée, les entrailles dévorées par les vers ! Et avec la chance que j'ai, je reviendrai parmi les morts en tant qu'esclave de la Garce Noire. Quel tableau, mon vieux, quel espoir pour moi qui suis...si dépassée... Elle passait ses longs doigts dans ses cheveux fins et lisses, le visage pétrit dans une moue de martyre.

-M-madame, je me permet de vous rappeler qu'il ne s'agit que d'une grippe saisonnière...vous vous souvenez ? Il doit y avoir une légère dépression sous-jacente dans tout ceci, bien-sûr, je l'entends, mais vous serez toujours là pour vous présenter l'année prochaine.

-Oh, peu importe ! Je suis trop vieille pour ça, de toute façon. Mais je reste persuadée que sa présence là-haut est un bon choix : elle a la patience et la vigueur que je n'aurai jamais plus pour faire face aux magouilles de la Noblesse, aux inepties crachées par l'Eglise, au pleurnicheries des Paysans, elle est déjà habituée à fréquenter la ..."rigidité" des militaires du Guet, et en tant que magicienne, elle n'aura aucun mal à séduire la Tour.
Le problème, le véritable, est que nous sommes fatigués de voir les mêmes têtes depuis des années à la gouvernance administrative de notre belle et grande cité. Nous ne sommes pas dupes, c'est toujours un peu le même panier, et s'ils ne sont pas malintentionnés, les erreurs du passé sont là pour nous rappeler que les chanceliers peuvent eux aussi gravement se tromper. Voilà pourquoi il est nécessaire de bien les choisir et pourquoi nous sommes tous si exigeant envers-eux. Leizen a profité de ses relations, de sa connaissance du système et de ceux qui le compose pour atteindre plus facilement ce but, c'est une vérité absolue, mais nous seront plus exigeants avec elle qu'avec nul autre, de part ses compétences déjà acquises en tant que Major. Les Hurleventois ont déjà tué une Reine avec une pierre, ils sauront être convaincants s'ils ne sont pas satisfait, j'imagine.

Cependant, elle n'a pas été choisie par la providence, elle en a fait la demande. Évidemment, il est plus rassurant pour nous tous de voir quelqu'un qui hier était Major de la garde et qui est Chancelier aujourd'hui, plutôt qu'un sombre inconnu, ou pire, un noble ou un paladin. Mais peut-être que si chaque individu qui se présente à la chancellerie n'était pas raillé de tout et de n'importe quoi à la fois avant de faire ses preuves, cela pourrait motiver ceux qui n'osent pas, de se présenter eux-même à ce service -très surestimé quant à l'éventail de droit qu'il offre d'ailleurs. Pour ce qui est du fou écarlate, il faudra juste attendre les prétendues élections pour qu'il soit remplacé par une nouvelle tête toute neuve. Un peu de jeunesse me ferait tell'...pardon, je voulais dire, nous ferait tellement de bien à tous... Cela dit, demander à celui qui profite de privilèges de les abolir lui-même était assez amusant à lire...Elle mit sa main devant sa bouche et rit, à gorge déployée. Qui a vraiment cru que ça fonctionnerai ? Et non, je ne pense pas non-plus que le tuer  soit une solution, mon cher, nous ne sommes pas des orcs avec leurs seigneurs de guerre. Nous, nous avons des valeurs ! Attendons encore quelques mois. La magicienne fit se consumer le prospectus entre ses doigts, avant de le jeter dans le foyer de la cheminée. Se laissant emportée par ses envolées polotico-historique, c'était à croire qu'elle ne pourrait jamais plus se taire.

Le valet avait quant à lui déjà arrêté d'écouter sa maitresse, il était appuyé sur le buffet en bois lustré dans un coin de la pièce, mais il continuait de la regarder débattre avec elle-même. Lui, rêvait d'une Hurlevent plus calme, moins toxique, à la hauteur du Roi qui est à sa tête. Il était convaincu qu'il suffirait d'un rien, pour que les habitants comprennent enfin qu'ils sont tous responsables à leur manière de son état et qu'attendre un titre ne la rendra pas meilleure pour autant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes Hedera - Tract #03

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum