Pli simple adressé à la Chancellerie

Aller en bas

Pli simple adressé à la Chancellerie

Message par Sophia Mornechamp le Sam 7 Oct 2017 - 23:50

Le 7 octobre de l'an 37

Au Chancelier Al-Rakim,

Moi, Loyce Brunelle vous écrit dans un premier temps afin de m'enregistrer en tant que membre de la Croisade Écarlate comme les lois de la vie le demandent, espérant recevoir de votre part l'autorisation de circuler sur le territoire du lion sans être inquiétée par la justice.

J'aimerais également faire une réclamation quant à la loi interdisant le port du tabard écarlate en ville, car celle-ci semble créer la discorde lorsqu'elle est évoquée parmi le Guet Urbain et même certains membres de la Chancellerie, et au vu de la situation dans laquelle nous nous trouvons, je pense qu'il est important de clarifier cela.

Comme vous le savez, mon ordre est au cœur de fantasmes et affabulations malhonnêtes de la part d'esprits perfides ou malades, allant jusqu'à nous taxer d'hérétiques et d'ennemis de la Lumière à cause des exactions orchestrées par l'ordre de la Purification ainsi que l'Oeil Écarlate par le passé. Depuis, le port du tabard de la Croisade Écarlate est prohibé à Hurlevent.

La Croisade Écarlate n'a jamais attaqué le royaume de Hurlevent, ni l'Alliance. Pourtant, nous avons été les victimes de sièges et autres assauts mandatés par des groupuscules tiers à l'Alliance (Fraternité de la Lumière, traîtres à la Lumière et à la Croisade et même des réprouvés déguisés) de la part de "champions" de l'Alliance. A ces assauts, nous n'avons jamais répondu. Au contraire, les forces de la Croisade Écarlate se sont concentrées tout ce temps à détruire les seuls et uniques ennemis de la Lumière à Lordaeron, à savoir les réprouvés et les derniers vestiges du Fléau.

Il est vrai que notre ordre ne dispose pas que d'un passé glorieux. Nous avons subi la corruption de nos dirigeants par des entités démoniaques. Cependant, c'est le peuple de Lordaeron qui a souffert pour cela, et non celui de l'Alliance. Le même peuple qui a souffert des invasions du Fléau. Pourtant, vous avez pardonné aux chevaliers de la mort leurs crimes. Ils ont le droit de circuler dans la cité du lion librement tant qu'ils ont un insigne ou un tabard indiquant leur appartenance à la Lame d'Ébène. Ces derniers sont autorisés à parader en ville, parés d'équipements impies, d'idoles hérétiques glorifiant la mort, la pestilence et d'autres armes du Fléau. Il en va de même pour les illidaris qui ont, selon vos propres encyclopédies et livres d'histoires, asservis les derniers représentants de l'espèce draenei en Outreterre.

Pourtant, ces créatures impies ont eu droit à la rédemption aux yeux de l'Alliance pour les efforts fournis durant la guerre contre le Fléau et la Légion Ardente. La Croisade Écarlate n'a-t-elle pas aidé l'Alliance lors de la première bataille contre Naxxramas ? N'avons-nous pas collaboré avec l'Alliance et même la Horde sous la demande de l'Aube d'Argent en leur fournissant le matériel nécessaire pour combattre la liche Kel'thuzad alors que ces derniers nous ont massacré à Stratholme ou dans notre Monastère ?

Le fait est que cette loi se montre injuste envers mon ordre. Elle ne nous laisse en aucun cas porter les couleurs qui ont donné l'espoir à tant de survivants de retrouver un jour leur royaume, libéré de la souillure des non-morts. Si nous tentons d’honorer nos frères et sœurs tombés pour ces couleurs en continuant de faire vivre leurs idées et leurs rêves, nous sommes taxés d'hérétiques, de fanatiques, et la justice cesse de nous protéger. Pire encore, nous sommes vus comme des agitateurs et sommes rendus coupables des agressions, insultes et autres merveilles attendant ceux qui portent la Flamme Écarlate fièrement sur leur tabard.

Laissez-nous montrer aux âmes belliqueuses qu'ils se trompent sur la Croisade Écarlate. Laissez-nous prouver que notre ordre est pur. Laissez-nous envisager une rédemption sociale à Hurlevent. Mais surtout, laissez-nous honorer nos idéaux et nos morts. Laissez-nous porter notre tabard.

En vous remerciant par avance pour le temps que vous accorderez à la lecture de cette lettre;
Loyce Brunelle, Paladin de la Croisade Écarlate.
avatar
Sophia Mornechamp
Citoyen

Nombre de messages : 91
Lieu de naissance : Les Carmines
Age : 24
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pli simple adressé à la Chancellerie

Message par Khassim le Dim 8 Oct 2017 - 13:37

Ma Dame.

La loi a pour vocation première de protéger les habitants d'Hurlevent, vous y compris lorsque vous y circulerez.
Etant croisé moi-même, je me doute bien que l'avis d'une partie des Hurleventois est coloré par la propagande des aventuriers qui ont pillés à multiple reprises notre monastère pour des prétextes tirés par les cheveux.
Cependant, la législation n'a pas pour but de changer la nature humaine -elle n'en a pas le pouvoir-.

Si quelqu'un vous attaque à cause de vos couleurs et que vous êtes blessée, ne pas porter le tabard l'aurait évité.
Si quelqu'un vous attaque à cause de ce tabard et que vous le blessez en vous défendant, l'absence du tabard l'aurait évité.
Si un coup d'épée ou une balle se perd et touche un innocent dans cette échauffourée, une fois de plus, cela ne serait pas arrivé sans le tabard.

Fort de ce constat, il nous paraît hautement déraisonnable de vous autoriser à porter une pièce d'équipement qui va vous attirer des ennuis, en causer aux citoyens,
et forcer la Garde (Qui n'a pas que ça à faire) à intervenir à chaque fois, en particulier lorsque nous connaissons déjà les problèmes que cela va causer.
L'abandon du tabard en ville fait donc partie des conditions indispensables pour que nous songions à vous ajouter à la liste des Croisés Ecarlates autorisés en ville,
et je dois m'assurer que vous soyez prête à le faire avant de vous y ajouter.

Je terminerai cette missive par une note personelle :
Il ne me semble pas viable de s'intégrer dans une population en agitant son signe distinctif sous son nez à la moindre occasion.
L'intégration, par définition, implique de s'imprégner des valeurs et du mode de vie du groupe dans lequel on désire s'intégrer, et donc
de ne pas leur rappeler à tout instant le clivage qui vous sépare.

Respectueusement,
Khassim Al-Rakim.

"Justice Sévère est Toujours Justice."

avatar
Khassim
Citoyen

Nombre de messages : 1036
Lieu de naissance : Tanaris
Age : 27
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum