L'invicta : Meurtre en série

Aller en bas

L'invicta : Meurtre en série

Message par L'Invicta le Lun 11 Déc 2017 - 10:55

Tous les jours, Gardok Brin-de-mousse, corsaire émérite et grand consommateur de bière de la brasserie "la barbe antique", se levait la tête dans sa longue barbe et crachait ses glaires dans un pot de chambre au pied de son lit. Il avait pour habituer de jeter son contenu une fois par mois par le hublot de sa cabine, un geste dénué d’intérêt qu'il faisait aussi machinalement que lorsqu'il se sustentait avec ce maudit pain noir que lui donnait son capitaine. Son regard embrumé par la soirée qu'il venait de passer en compagnie de sa pinte et de sa greluche favorite, ne réalisa pas immédiatement ce qu'il entrevit.  

"He capitaine ! C'est moi où la brumaille de ce matin à chasser les mouettes pour laisser la place au corbeau du cimetière.

- Tu vois rien sans tes lunettes, alors vient pas me bourrer le moue avec tes histoires de piaf. Monte sur le pont et va chercher les caisses. On va pas rester dans cette ville de dégénérer un jour de plus.

- Rah, vous avez toujours un caractère de kobold au réveil, c'est pas croyable, vous avez perdu votre bougie avec irène où quoi !

Gardok n'en voulait pas vraiment à son supérieur, ils avaient pour habitude de s'insulter au petit déjeuner. Une façon étrange pour eux de se réveiller l'un, l'autre. Il faut dire que ces deux marins ne dormaient que peut, toujours les premiers à se lever et les derniers à se coucher. Il remit son tabard quotidien et sortit sur les quais de Hurlevent avec sa lanterne. La brume avait bel et bien envahit le port. Le froide ambiant réveillait peu à peu sa cornée et il frissonnait,lui qui était pourtant si habitué à la neige de sa ville natal, Kharanos. Le nain patibulaire, traversa les docks en direction de la capitainerie, remonta ensuite  les escaliers en direction de la cathédrale. Sa foulée n'avait pas pour habitude de s’arrêter une fois qu'elle était lancé. Quand il comprit enfin ce que son regard avait déjà vue, il s'effondra net sur le sol en mettant les genoux à terre, comme si une balle venait de le percuter. La scène était plus que horrible, les viscère de la jeune femme pendouillait le long de ses jambes qui n'arrivait pas à toucher le sol. La mare de sang en dessous de ses pieds avait été utilisé pour dessiner une inscription païenne : "Invicta". Le bougre avait déjà côtoyé bon nombre de mort dans sa chienne de vie, mais là il ne put s’empêcher de hurler son effroi devant le corps de sa putain favorite. Il se releva à la hâte après avoir accuser le coup et se mit à courir en direction de la vieille ville pour prévenir la garde urbaine de ce qu'il venait de voir.... La rumeur raconte que son capitaine ne put lever l'ancre en ce matin du onzième jours du douzième mois de l'an trente sept...



Dernière édition par L'Invicta le Jeu 14 Déc 2017 - 9:11, édité 1 fois
avatar
L'Invicta
Citoyen

Nombre de messages : 4
Lieu de naissance : Inconnue
Age : Inconnue
Date d'inscription : 11/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par L'Invicta le Jeu 14 Déc 2017 - 9:11

Mirmi Prendtamontre avait pour habitude de relever les pièges à lapin qu'elle posait un peu partout dans la forêt d'Elwynn. La mâtiné était déjà bien avancé et elle avait récolté de quoi faire deux bons rôtis. Le dernier piège lui permettrait de tenir la semaine, mais elle n'avait guère d'espoir. "La chance ne sourit pas toujours au braconnière" se dit elle en arpentant le chemin qui mène sur les collines situés en amont du lac Miroir. La rosée matinale persistait sur l'herbe de la forêt, mais il ne faisait pas aussi froid que au abord de sa ville natal. Cela n'empêchait pas Mirmi d'avoir sur elle, une tonne de fourrure en ce début d'hivers. Elle n'aimait pas la sensation de la fraicheur sur sa peau. Vivre ici, loin de la neige et des Troggs, ne la comblait  pas vraiment de bonheur. Elle n'avait jamais rien eu à elle la pauvre. Son mari, tuait d'un coup de hache dans le dos lors de l'invasion de Gnomeregan, lui manquait terriblement. Cette amertume l'empêchait de refonder un foyer, avoir des enfants. Elle était devenue une vieille fille acariâtre. Alors, Afin de survivre toute seule, Elle avait du compter sur sa débrouillardise pour fabriquer ces collets à lapin.

Le dernier d'un longue liste à relever, ensuite elle dépècerait ces deux pelluches aux longues oreilles. Rien que d'y penser, l'envie de les rôtir lui mettait l'eau à la bouche. En accompagnement, elle ajouterait quelques champignons, qu'elle avait cueilli au préalable et qu'elle avait fait séché au pied de sa cheminée. Mélanger avec de la crème fraiche, elle se régalerait sûrement.

L'appétit s'estompa aussitôt quand elle vit le corps d'une adolescente pendu à un arbre, les mains attachés et les viscères à l'air. Deux loups mangeaient ses pieds et piétinés la scène de crime avec leurs pattes dégueulasses. La malheureuse était sûrement encore fraiche car les loups ne sont pas des charognards. Sur la flaque de sang, des petits morceaux de bois taillé avait été posé méticuleusement afin de notifier le mot "Invicta".




Un détail que Mirmi de releva pas. A la place, elle paniqua et jeta ses lapins au sol. Elle détala à la hâte comme l'aurait fait son repas en direction de la route principale. Ces petits petons volaient dans la descente mais malheureusement pour elle, l'un des deux monstres la rattrapa et lui saisit la jambe. Quand elle sentit son menton percutait le sol, elle savait au plus profonde d'elle que s'était finit. Elle imaginait ce que ressentait tous ces lapins qu'elle avait mangé. Dignement, elle se contenta de fermer les yeux et de penser à son mari qu'elle ne tarderait plus à rejoindre...
avatar
L'Invicta
Citoyen

Nombre de messages : 4
Lieu de naissance : Inconnue
Age : Inconnue
Date d'inscription : 11/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par L'Invicta le Mar 19 Déc 2017 - 9:09

Eonwë Tevashj se rendit comme chaque année, à l'ancienne partie du quartier magique de Hurlevent pour honorer son défunt mari, mort dans la destruction du puits de lune. Son pèlerinage devenait de plus en plus lourd maintenant que l'humanité avait mit la débouille de leur roi. Elle considérait cela comme un outrage à sa race et à ses semblables. Une vilenie qu'elle ne put contenir alors qu'elle arpentait seule la ville reconstruite.

" Pitoyable humain, vivement que je partes de vos rues pavés. Tout ce que vous faite pour ce monde est de le façonner selon votre bon vouloir, sans penser à la nature et à nos ancêtres."


Elle n'avait pas encore finit son voyage, elle devait se rendre à son ancien appartement, aujourd'hui réquisitionné pour le peuple Illidari. De quoi mettre ses nerfs encore plus à rude épreuve. Et alors que ses dents se serraient en montant les marches qui mènent face à la prison de Hurlevent, Eonwë entrevit la forme d'un corps pendu sur un arbre, devant le "Journal du Garnement". Quand elle comprit enfin de quoi il en retournait, elle se mit à courir pour en apprendre plus.

La garde de la prison n'était pas présente, peut être l'heure de la relève. Cela lui paraissait inconcevable, que même à une heure si matinale, il n'y avait personne d'autre dans la rue. Le temps qu'elle réfléchisse à la situation, une forme féminine en profita pour disparaitre de son champs de vision et s'échappa en direction du quartier commerçant. Elle tenta bien de la suivre quelques secondes du regard, mais la prêtresse d'Elune, ne chassait plus depuis de nombreux siècles.  

Elle retourna devant le corps éviscéré dégoulinant sur le pavé de la ville. La tueuse avait prit un gros risque aujourd'hui, pour laisser un message en toile de jute accroché sur les tripes de la jeune fille.

" Hier soir, vous n'avez pas fait paraitre mes sages conseils. Ce meurtre aurait pu être éviter. Vous ne pouvez vous en prendre que à vous-même. J'ose espérer que cela ne se reproduira pas."


Eonwë scruta ensuite la flaque à ses pieds, pour découvrir un autre message sur la flaque de sang. "Invicta".
Elle n'était guère ébranlé par tout ceci, elle se disait au plus profond d'elle, qu'elle l'avait surement mérité, comme tout les humains de ce monde. Et alors qu'elle commençait à faire de petit pas sur sa première destination, une sensation pointue et aiguisée toucha son dos élancé.

" Pas un pas de plus, je vous arrête pour meurtre."


La Kaldorei se retourna, les mains en l'air, pour contempler le visage des deux gardes de prison, sonné et en sang. Les deux représentants de l'ordre avaient été victime l'un après l'autre d'un coup de gourdin bien placé... De quoi laisser à la meurtrière le temps de faire son office.

Comme il se doit, Eonwë Tevashj fut conduite à la garde urbaine, pour y être interroger ainsi que le corps de la débouille...
avatar
L'Invicta
Citoyen

Nombre de messages : 4
Lieu de naissance : Inconnue
Age : Inconnue
Date d'inscription : 11/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par Pietra Blake le Mar 19 Déc 2017 - 11:49

Mairi Elisabeth O'Hara dormait sans doute à poings fermés lorsque l'Invicta avait commis son crime. Elle se réveilla au petit matin, se fit une tasse de café, et réprima un haut le cœur en apercevant le cadavre pendu par ses tripes à un arbre au centre de la place de la Prison. Elle sorti, alluma une cigarette, ce qui n'était pas spécialement aidant en matière de nausée, et lu brièvement le message écrit sur la toile de jute. Le procédé était si peu délicat, qu'il n'était pas bien difficile de comprendre de qui il s'agissait.

Elle glissa un coup d’œil vers la victime, affichant une réelle grimace. Puis, sans dire un mot, elle retourna aux locaux du Garnement sans un regard en arrière.
Dans le salon, elle s'installa à son bureau, sortit son encrier et récupéra trois feuilles de parchemin. Elle ne l'aurait sans doute avoué à personne, mais elle se sentait lasse. Les cinglés avaient la fâcheuse tendance à être plus emmerdants que les cons. Elle ne prendrait pas forcément la menace de cette "Invicta" à la légère, qui semblait être à deux marches du sommet sur la pyramide des siphonnés, d'autant plus que la femme - si c'en était bien une - était tout de même sacrément douée pour pouvoir assassiner une femme place de la Prison (sans compter que ça doit prendre du temps, de la pendre par ses organes digestifs), lieu qui hormis le Donjon lui même, devait être le plus sûr de la ville. Non, vraiment, elle allait devoir demander à son propriétaire de baisser le prix de son loyer.

Venant tremper sa plume dans son encrier, elle réfléchissait toujours. Ce n'était pas le premier message de menace qu'elle recevait. Entre les fous écarlates qui avaient enlevé le Père Brunnus et menacé de finir brûlée vive, si elle ne publiait pas leurs revendications, et cette nouvelle femme dont les idées frôlaient avec l'absurde, elle allait finir par pouvoir réellement concurrencer Rislon. Quoique, elle n'avait jamais été enlevée.

Mais a quoi pouvait-elle bien s'attendre, cette meurtrière ? Que le Garnement publie son message qui réclamait que les femmes enceintes de moins de trois mois avortent sinon la foudre des dieux très anciens eux mêmes se chargerait de s'abattre sur elles ? Encore une qui se considérait sans doute dans une campagne de purification divine, qui tuait allègrement en se prenant pour l’héroïne plus que le bourreau. Un scénario à la fois classique et charmant.

Ses quelques pensées parvinrent à la faire entrer dans une colère noire. Elle était décidément beaucoup trop sympathique, ces derniers temps. Cette Invicta, elle aurait du publier uniquement une réponse, qui lui aurait donné envie de se pendre elle même avec ses propres viscères, à l'arbre le plus proche. Mais après avoir écrit à l'Urbaine lorsqu'elle avait reçu la première missive, son coté cartésien avait bien conscience que face à ces gens là, l'indifférence valait souvent bien mieux que la dérision.

Sans plus attendre, elle écrivit un premier mot à ses employés, notamment à Alaric, dont l'embauche prenait très vite du sens. Elle laissa un mot à Allifeur Tournepignon, qui logeait dans son grenier, lui demandant d'utiliser un de ses sorts dont il avait le secret, pour nettoyer ce qui restait de la pauvre fille. Enfin, elle écrivit à l'Urbaine. Puis à Archibald le Rouge.

 
avatar
Pietra Blake
Citoyen

Nombre de messages : 28
Age : 27
Lieu de naissance : Boralus, Kul Tiras
Age : 23
Date d'inscription : 24/07/2017

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par L'Invicta le Mar 19 Déc 2017 - 12:13

Hrp :

avatar
L'Invicta
Citoyen

Nombre de messages : 4
Lieu de naissance : Inconnue
Age : Inconnue
Date d'inscription : 11/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par Karven Stolen le Mar 19 Déc 2017 - 13:29

Au petit matin, une section du Guet, alertée par les camarades de la Prison Centrale tout autant que par les patrouilleurs, fit mouvement jusqu'au lieu du crime.
La dépouille de la victime fut décrochée de l'arbre, et conduit jusqu'à la morgue de la caserne. La Kal'Dorei, arrêtée par les Gardes de la Prison, fut elle-aussi menée jusqu'au siège de l'urbaine, pour y être interrogée.

Le Major Stolen, dépêché sur place, ne put guère retenir sa colère :
« S'il y a bien quelqu'un qui aurait du avorter à l'époque, et plutôt deux fois qu'une, c'est la mère de cet abruti d'Invicta ! ».
Il interrogea ensuite les soldats en faction devant l'imposante prison de Hurlevent. Après deux insurrections majeures au cours des dix dernières années, la sécurité ici avait été renforcée de façon drastique. Comment quelqu'un avait-il pu avoir le temps d'accrocher un macchabée à un arbre, en plein milieu de la place, sans être vu par qui que ce soit. Deux bougres avaient semble-t-il été assommés, mais et tous les autres ? Et les patrouilles de factionnaires arpentant la cité de jour comme de nuit ?

Le mystère restait entier, aussi le borgne commença-t-il à interroger tout à chacun sur place, tandis que d'autres Gardes s'occupaient de l'interrogatoire de la Kal'Dorei suspecte et que le corps de la malheureuse était examiné à la morgue.
avatar
Karven Stolen
Officier supérieur de la Garde
Officier supérieur de la Garde

Nombre de messages : 3351
Lieu de naissance : Elwynn
Age : 33
Date d'inscription : 25/11/2012

Feuille de personnage
Nom de famille: Stolen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par Leizen le Mar 19 Déc 2017 - 13:42

Au petit matin trois hommes frappèrent à la porte de l'Hôtel de Ville. Leizen reconnut dès l'ouverture l'un des soldats. Elle avait eu affaire à lui à de nombreuses reprises lors de son office à la Garde.

-Bonjour Jonhson, qu'est-ce que vous faites là ?
-Maj..Mademoiselle, ça va mal.

A voir la mine déconfite commune au Sergent et à ses deux collègues, Leizen les invita, d'un geste de la main à venir s'épancher au salon.

Jonhson se laissa tomber sur une chaise, lourdement, visiblement son tourment pesait son poids !


-Eh bien, qu'est-ce qui ne va pas ?
-Je suis devenu con.
-Langage.
-Excusez-moi : Je suis devenu idiot, complétement. Sergent à la prison de Haute-Sécurité, j'ai décidé que la relève s'étendrait sur vingt bonnes minutes, qu'il n'y aurait plus aucun patrouilleur de nuit aux abords du bâtiment, et si les soldats voient quelque chose de suspect, ils ont ordre de s'endormir sur le champs !
-En effet, c'est idiot.
-Attendez, ce n'est pas fini ! Grâce à toutes ces défaillances saugrenues de notre part, lorsqu'un crime est commis, nous devons accuser le premier venu ! Voyez, si la débouille d'une femme est pendue avec ses tripes, j'accuse, au hasard, la personne qui a le moins de sang sur elle. Parceque vous comprenez la logique on s'en fiche !
-La quoi ?
-Débouille.
-Ah. C'est très très idiot.
-Ça va mal, ça va mal...
avatar
Leizen
Officier supérieur de la Garde
Officier supérieur de la Garde

Nombre de messages : 1780
Lieu de naissance : Nord.
Age : 27 ans
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Nom de famille: Alrun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invicta : Meurtre en série

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum