Programme politique de Sarisse Langeais, à la Chancellerie Urbaine (printemps 38)

Aller en bas

Programme politique de Sarisse Langeais, à la Chancellerie Urbaine (printemps 38)

Message par Sarisse Langeais le Dim 20 Mai 2018 - 20:57

*Un peu avant 21h00 le dimanche 20 mai, quelques personnes employées par la candidate auront disposé plusieurs dizaines de programmes papier au style très simpliste, sous la forme de fascicules de 5 pages recto-verso. Ces fascicules auront été ensuite distribués dans la soirée et les jours suivants aux habitants de Hurlevent intéressés, tandis que l'original aura été transmis à l'Hôtel de Ville*





Programme pour la Chancellerie urbaine de Sarisse Langeais




Mes concitoyens d'Hurlevent,


En respect des modalités prévues concernant la campagne électorale urbaine actuelle, et comme annoncé lors de mes deux rassemblements populaires de cette semaine du 14 du Cinquième, je présente publiquement le programme destiné à la chancellerie urbaine.


Ma volonté fondamentale est simple : servir Sa Majesté et ses sujets au niveau de la Capitale, au-delà de nos différences, au-delà des intérêts personnels, au-delà des bas calculs et des collusions éphémères, au-delà de la gloriole.


Je souhaite proposer Unité, Lumière, Reconstruction et Rayonnement à la Cité, et y travailler avec ceux qui le veulent. Ceux qui sont fatigués de subir et ruminer dans l'ombre, d'être ignorés ou pris de haut, alors qu'ils souhaitent également servir le royaume.


L'écoute, le dialogue, la compréhension de chacun, la conciliation, la défense de l'intérêt supérieur de la collectivité, l'aide, le respect, la quête d'émancipation et du bonheur, la lutte contre l'abandon, la haine et la misère, sont parmi les valeurs auxquelles j'adhère le plus.


Notre avenir est encore sombre. La victoire récente nous offre simplement le temps de reprendre quelque peu notre souffle. Nous avons besoin de rester unis pour construire, soulager et frapper tous ensemble, dans un monde qui nous reste hostile. Il faut se préparer à la décennie "quarante", et je compte sur les gentilhommes et dames de cette ville pour le faire conjointement. Nos origines ethniques ou sociales, nos âges, nos fortunes, nos professions, nos centres d'intérêts ne doivent pas nous diviser dans ce travail collectif. Comme la Souffrance, le Bien ne doit pas connaître de limites.


Et les hommes et femmes de bien de Hurlevent se lèveront et agiront, sûrs d'agir pour l'avenir commun, fiers et déterminés face à ceux qui leur barrent la route. Et Hurlevent et l'Alliance brilleront. Et leurs enfants s'en souviendront et s'en inspireront.


Votre confiance est aussi rare, précieuse et fragile que du cristal. Sachez toutefois que je suis parfaitement indépendante dans cette campagne. Je ne suis affiliée à aucun ordre, aucune industrie, aucun commerce, aucune maison. Depuis le début de la campagne, je n'exerce aucune autre activité que celle de la préparer et de la mener. Je n'ai absolument rien à gagner de tout cela, sinon votre confiance et votre espoir en un avenir meilleur.

Gagner vos voix, c'est se constituer prisonnière de la Chose Publique.




I : Unité des sujets citadins du Roi

Je le proclamerai encore : Union de l'Armée et des Civils, de la Rue et de la Cour, de l'Eglise et de l'Etat, de l'Erudit et du Profane, de l'Industriel et du Travailleur, du Riche et du Pauvre, du Fort et du Faible.

Cette union est perçue par la plupart comme une chimère, mais pas par moi. Cette union n'est possible que par le dialogue, l'écoute sincère et la compréhension des intérêts, des rêves et de peurs de chacun, avant de décider l'action conjointe.



Conseil de l'Entente :

Instauration d'une instance présidée par la chancellerie urbaine, composée des représentants parrainés par leurs pairs de caste, de profession, de conviction religieuse, d'origine ethnique, ou d'autres particularités.

L'objectif est de permettre le dialogue entre ces groupes, l'exposition des griefs et doléances de chacun sur une problématique rencontrée, la compréhension mutuelle et l'élaboration de projets communs utiles à régler la situation conflictuelle.

Le Conseil pourrait également être convoqué par la Chancellerie afin de prévenir d'éventuelles situations conflictuelles entre certains acteurs de la vie citadine, par l'élaboration de projets sociaux fédérateurs.

Accessibilité de la Chancelière urbaine à ses concitoyens

Être disposée à accueillir ou aller à la rencontre des citoyens de Hurlevent lorsqu'ils en éprouvent le besoin, les entendre et leur expliquer ce qui pourrait être fait pour aller dans leur sens.

Protection totale de tout citoyen de l'Alliance résidant Hurlevent

Hurlevent est, de fait, la capitale de la Grande Alliance. Ses habitants peuvent avoir des origines ethniques, des croyances, des mœurs, des conventions différentes.

La Chancellerie urbaine se doit être impartiale dans l'administration de la Cité, en faisant fi de ces différences, en luttant avec la plus extrême sévérité contre la discrimination envers certaines cultures et cultes Alliés en ville, en oeuvrant pour l'harmonisation des droits des citoyens hurleventois et des droits des citoyens de l'Alliance, en garantissant une vie paisible et prospère à tout citoyen de l'Alliance à Hurlevent qu'importe ses origines.

Nul citoyen allié ne peut être ignoré, abandonné, isolé, rejeté, accablé pour sa spiritualité et ses origines culturelles premières.



Assemblée de Renouvellement de Confiance

Le mandat d'un chancelier urbain doit être maintenu à cinq années, mais uniquement dans l'optique de fixer une période de temps maximale pendant laquelle une même personne peut exercer cette fonction tout en ayant été élue.

Durant ces cinq années, tous les ans à la même date et à partir du premier jour d'entrée en fonction, une grande assemblée ouverte à tous les sujets du roi doit se réunir. Lors de cette assemblée, le chancelier urbain se doit de présenter le bilan de l'année écoulée, et faire face aux critiques formulées sur ses méthodes et son travail.
Une fois le bilan présenté, l'assemblée réunie doit décider si elle accorde toujours sa confiance au chancelier. Si tel est le cas, il poursuivra son mandat une année de plus. Si tel n'est pas le cas, il démissionnera au profit d'un suppléant, ou organisera de nouvelles élections urbaines à défaut de suppléant.



Amélioration de la compréhension des lois

Travailler ou poursuivre le travail de simplification législative : rédaction de résumés des lois du royaume pour en améliorer la compréhension des citoyens, rappels écrits publics des droits et obligations primordiaux des sujets du roi, rédaction de documents légaux simplifiés relatifs à certains sujets de loi (droits et obligations fondamentaux de chacun ou de catégories précises de citoyens, droits et obligations des commerces et industries, ….) mise à la disposition de la population illettrée des fonctionnaires urbains pour le aider à comprendre les lois du royaume, …



A construire durant le mandat : du droit de critique politique urbaine et de rassemblement citoyen

Tout en condamnant la subversion et le trouble de l'ordre public, il serait intéressant de porter un débat collectif sur le droit de contester la politique de la Chancellerie urbaine sans répression (donc dans le respect dû au Roi et ses serviteurs), et du rassemblement citoyen public avec préavis.

Ce débat est très sensible, mais démontrerait une certaine volonté de rapprochement de l'Administration et des Administrés, sans la menace de la geôle, et d'une certaine évolution de la mentalité politique. Un sujet sensible qui pourrait faire évoluer une tradition de soumission politique, et qui devrait être, sur le long terme, à portée nationale.

Et pourtant, une question légitime à se poser au sein d'un royaume se devant d'incarner la noblesse, la justice, la civilisation, l'honneur et la dignité dans ce monde.



A construire durant le mandat : instauration d'une Ligue Urbaine

Il s'agit d'un projet politique capital et idéaliste à imaginer, mener et concrétiser durant le mandat que l'on me confiera.

Il devra s'agir d'une instance officielle publique et citadine, rassemblant les citoyens hurleventois méritants, motivés, sérieux et dévoués à leur patrie, désireux de participer plus activement et formellement à la vie politique de leur capitale.

La Ligue serait divisée en plusieurs Bureaux d'initiatives au nombre indéfini et fluctuant, selon les besoins et les aspects de la vie publique auxquels ils seront consacrés (culture, économie, intégration alliée, défense citoyenne, ….). Ces bureaux, coordonnés par des Ordonnateurs élus par leurs membres, réuniront les ligués disposant des connaissances et compétences requises pour imaginer les projets à proposer et exécuter ceux validés par le Conseil de la Ligue.

Ce Conseil de la Ligue constituerait l'organe à son sommet, composé des Ordonnateurs des différents Bureaux d'initiative, et du chancelier urbain. Le chancelier urbain y exercerait pleinement son autorité, pour discuter avec les Ordonnateurs réunis des projets imaginés dans chaque bureau, et élaborer ou adapter la politique urbaine en en validant certains, et en décidant d'autres mesures.

La Ligue tiendrait une assemblée mensuelle, où le chancelier urbain et le reste du Conseil présenterait la politique élaborée (ou les changements adoptés) de même que les autres mesures décidées, mais où tout ligué pourra interpeller le chancelier sur sa politique et sa méthodologie, demander la tenue d'un débat consultatif sur l'un ou l'autre sujet, etc.

L'objectif en serait donc double : responsabiliser les citoyens motivés et méritants, et leur offrir un cadre où s'exprimer et débattre politiquement avec la Chancellerie (dans l'idée du Sénat nain)



II : du rayonnement culturel de la Cité

La culture est le vivier d'un peuple. Si Hurlevent ne l'entretien pas, Hurlevent meurt.



Cercle des Eclairés

Dans l'idée d'offrir à la culture urbaine une structure stable permettant son développement plus efficace, profitable à l'ensemble des citoyens, je prône l'instauration d'une instance officielle urbaine rassemblant l'ensemble des contributaires de la culture (arts et sciences) au sein de la capitale, qu'ils soient des individus seuls ou des ordres définis, tous établis ou actifs à Hurlevent (sans distinction d'origine ethnique).

Ce Cercle sera co-présidé par le Chancelier Urbain et l'Ordonnateur, élu par la majorité des membres du Cercle pour les principaux projets ou les faveurs qu'il estime devoir accorder à certains arts ou sciences.

Chaque membre du Cercle pourra profiter d'un réseau stable de partenaires potentiels, présenter ses propres activités, ses besoins et ses aspirations, être soutenu par les autres membres dans ses projets profitables à l'ensemble (par l'octroi de moyens matériels, intellectuels et/ou financiers, de promotions, …)

L'ensemble des membres imaginera des projets culturels (organisation d'évènements scientifiques et artistiques publics, renforcement de l'accès à la culture pour le plus grand nombre via la construction de nouveaux lieux dédiés, l'exposition à long terme d'œuvres, conclusion de partenariats pour la réalisation de travaux de recherches, …) à soumettre au binôme de tête, exécutera selon les modalités prévues la politique culturelle formellement élaborée par le binôme, et pourra également suggérer l'octroi de nouveaux budgets consacrés à tel ou tel projet.

L'objectif du Cercle est bel et bien d'élaborer une politique culturelle publique, dans le sens où la culture dispose d'une dimension collective, où elle s'exprime à l'ensemble, et est profitable par ce même ensemble. Non de la cadenasser ou de la tenir en laisse. Les initiatives culturelles "privées" doivent toujours, bien évidemment, être permises et encouragées par le royaume.

Cette politique culturelle doit également être élaborée et exécutée dans l'optique d'encourager l'innovation scientifique et artistique et de la rendre populaire.



Maintien de l'organisation des festivités et autres évènements populaires

Naturellement, tous les fêtes déjà organisées par le royaume au long de l'année le seront toujours pour les années suivantes.

Mais il sera nécessaire d'encourager et soutenir tous les projets de festivité et autres évènements populaires imaginés par les citoyens et certains ordres actifs à Hurlevent, et travailler ainsi avec chacun à leur organisation.



Etude du potentiel de modernisation de certaines infrastructures culturelles

Notre ville dispose, fort heureusement, déjà de quelques infrastructures culturelles. Il est du devoir de la chancellerie de voir jusqu'à quel point elles peuvent être modernisées pour que la culture y vive toujours mieux, dans l'intérêt de tous.



III : de la Lumière à Hurlevent

Je ne reviendrai jamais sur ce point, et n'envisagerai aucune concession : la Lumière inspire et guide Hurlevent.



Conservatisme lumineux

La Communauté Lumineuse et l'Eglise en particulier, doivent être protégées à Hurlevent. Cela implique :

La défense de l'Eglise comme première autorité spirituelle et seconde autorité morale, avec celle de Sa Majesté.
La protection de la force de loi des décisions des autorités cléricales (pour autant qu'elles respectent celles du roi) dans les lieux de culte
Le maintien du Culte de la Lumière comme culte d'Etat (l'Etat n'est pas détaché de la Lumière, et peut légitimement prendre des décisions inspirées par les préceptes sacrés)
En y travaillant avec les autorités supérieures du royaume, le maintien de l'ordre spirituel à Hurlevent (condamnation des idées blasphématrices, prônant la séparation de l'Eglise et de l'Etat royal, l'abandon ou l'attaque au Culte de la Lumière, l'abandon des principes sacrés, la banalisation de la pratique publique de la magie noire, etc).
La promotion des préceptes sacrés dans la vie urbaine et des activités de l'Eglise.



Œuvres Sacrées

Etablissement, entre la chancellerie urbaine et l'autorité cléricale, d'une politique commune visant la réalisation d'œuvres sacrées, en ce sens qu'elles sont réalisées dans le respect du Culte et des préceptes sacrés.

Ces œuvres doivent essentiellement concerner l'aide à apporter aux citoyens les plus faibles, propres à soulager leurs maux et rapprocher l'ensemble de la Sainte, et combattre le Mal lorsqu'il se manifeste en ville.

Cette politique vise donc un rapprochement fort et sincère de la Cité et de l'Eglise.



IV : de la Défense urbaine

Le monde nous reste hostile, et nos ennemis sont par conséquent nombreux. La Paix est un noble idéal que Sa Gracieuse Majesté défendra toujours avec sagesse et détermination.

Mais l'idéal de paix ne doit pas prendre le pas sur notre lucidité. La menace du conflit reste malheureusement présente, et nous devons rester prêt à agir et, au moins, à nous défendre en cas d'attaque.

Il faut donc renforcer l'Industrie de Guerre, et élaborer une politique de Défense Citoyenne



Soutien massif et total aux industries de guerre

Les forgerons, les armuriers, les équipementiers, les fabricants de navires, d'engins aériens et de siège, mais aussi de dispositifs militaires défensifs mécaniques/magiques, doivent être massivement soutenus.

Pour cela, il est nécessaire de :

Identifier immédiatement les besoins des industries concernées (infrastructures d'entrepôt, production et transport, qualifications ouvrières, importation de certaines marchandises) et prendre les mesures utiles à les satisfaire dans un laps de temps court.
Suggérer à l'Armée une large politique de commande de dispositifs défensifs (artillerie portuaire, armement et équipement du Guet Urbain, technologies anti-espionnage et anti-sabotage ennemi) et de détaxation maximale jusqu'en été 39 au minimum.
Dégager de plus larges investissements destinés à ces secteurs, via l'émission des "Bons du Lion" (achat par la population, des industries et des commerces, de titres d'emprunt pécuniaire (correspondant au prix du bon), remboursés au plus tôt en été 39, avec possibilités d'intérêts) et l'encouragement de la vente d'actions par ces industries.



Réserves de Défense Citoyenne et Milice Citoyenne Volontaire

Il doit s'agir de réserves d'armes et de nourriture disposées dans chaque quartier de la ville, propres à nourrir et armer chacune 50 citoyens miliciens volontaires (enregistrés comme tels auprès du Guet Urbain après vérification des connaissances et compétences requises pour le combat) pendant maximum 1 mois.

L'objectif de ces réserves et de permettre, autant que faire se peut, à la Cité de supporter un siège ennemi pendant 1 mois. Elles se devront d'être sous la supervision d'un garde désigné par la Caserne.



Etat d'alerte et évacuation civile

En cas d'attaque, tout Hurlevent doit pouvoir être immédiatement et efficacement alertée. Cela afin que l'armée se mobilise dans un laps de temps court, que les miliciens volontaires se déploient et que les civils inaptes au combat se mettent à l'abri.

Il est nécessaire de travailler étroitement avec les Armées du Roi pour que la Cité dispose d'un système d'alerte en cas d'attaque (magique ou non) plus efficace. Il doit notamment permettre à la population d'identifier le type d'attaque subi et donc du danger qui se présente concrètement.

Une foi le danger clairement identifié, les civils inaptes au combat doivent pouvoir évacuer la zone de combat dans un laps de temps très court, le meilleur abri étant éloigné de cette zone hostile.
Un plan d'évacuation de la cité, prenant en compte les différents types d'attaque, se doit d'être élaboré et communiqué à la population (sous la supervision des armées)

Enfin, une révision des moyens actuels d'évacuation doit être effectuée, afin de les moderniser ou d'en implanter de nouveaux (sous la supervision des armées).



V : de l'Administration urbaine

Un travail de réflexion doit être réalisé, avec les fonctionnaires urbains, dans l'optique d'identifier le potentiel de modernisation de l'administration dans ses méthodes et son organisation.

Une fois ce potentiel identifié, une politique adaptée (modernisation / réorganisation / restructuration ) doit être élaborée et appliquée par la chancellerie urbaine, afin que le travail réalisé par l'Administration soit exécuté plus rapidement et efficacement, dans l'intérêt des administrés.



VI : De la Politique Economique Urbaine




Autonomie économique citadine

Le Trésor Royal octroie un budget délimité à la chancellerie urbaine. Afin de financer les diverses mesures proposées, ce budget sera naturellement étudié, et son contenu réparti selon la priorité des mesures en question.
Il sera toutefois nécessaire de négocier, avec le Trésor, une hausse de ce budget pour satisfaire davantage les besoins rencontrés jusqu'en été 39.

Dans un second temps, d'autres discussions auront lieu avec le Trésor pour la constitution d'un Trésor Urbain, financé par la Cité au moyen d'impôts et taxes locaux, et d'autres projets de rentabilisation imaginés et menés à bien par l'Administration urbaine.

Un Conseil Economique Citadin pourrait demandé à être instauré, rassemblant la Chancellerie urbaine, les représentants des Industries, Commerces et Artisans (petits ou grands), et les deux principales banques du pays, afin d'élaborer une politique financière citadine propre à satisfaire les besoins de chacun (politique de taxation/imposition locale, plans de modernisation de certaines structures économiques, négociation des taux d'emprunts bancaires, renforcement de l'accessibilité citoyenne aux banques afin d'encourager les initiatives d'entreprenariat, politique de subventionnement de certains secteurs ou marchés spécifiques, ….)

L'objectif de ces différentes négociations est bien d'autonomiser la Cité sur le plan économique, dans l'optique d'élaborer une politique économique générale beaucoup plus adaptée aux besoins et aux spécificités de la vie citadine, d'améliorer les performances économiques de la ville, et d'accroître ainsi la richesse du royaume.



Taxes et impôts

Des négociations doivent être menées, concernant la période allant de l'été 38 à  l'été 39, pour :

Augmenter les impôts et taxes relatifs à l'importation de biens étrangers non-alliés déjà produits en territoire hurleventois, et favoriser la production et l'achat de ces biens produits dans le reste du pays (cuivre, étain, bois, pierre blanche, entre autres)
Diminuer les taxes relatives à l'exportation des biens hurleventois
Diminuer les impôts sur les activités des petits commerces et artisans, afin d'alléger leur fardeau financier et profiter davantage de l'argent perçu via leurs activités lucratives, et reporter cette baisse de taxe sur les commerces, industries et artisans plus puissants.
Diminuer drastiquement les impôts et taxes sur les industries et commerces de guerre (armes, équipements, technologies militaires, artilleries, …)
Geler les taxes et impôts perçus sur les propriétés immobilières et les revenus de tout les citadins (ni hausse, ni baisse durant 1 an)



Emploi

Je prône l'instauration d'une instance officielle alliée dédiée à la recherche d'emploi, dans un premier temps entre Hurlevent, Forgefer et Gnomeregan, pour l'accessibilité terrestre déjà établie entre ces trois villes., dans l'intérêt des liens économiques unissant les peuples alliés.

Cette instance, qui devrait donc être créée conjointement par les trois autorités de ces villes, aurait pour objectif de rassembler un ensemble de citoyens alliés désireux de trouver un emploi dans l'une des trois villes tout en y vivant ET/OU de recruter des travailleurs dans ces trois villes, afin de soutenir leurs activités économiques.

Elle disposera de trois centres locaux, où seront publiées les différentes offres d'embauche des différents partenaires de l'instance (industries, commerces, banques et autres organismes), et où les demandeurs d'emploi intéressés pourront être accueillis par des fonctionnaires alliés aptes à les orienter et les conseiller.

Néanmoins, décrocher un emploi ne dépend pas que de la chance de répondre à une offre. Cela dépend également de l'adhésion du chercheur à un réseau de contacts professionnels,, ainsi que du niveau de qualification du chercheur lui-même.

L'Alliance, pour être toujours plus prospère et glorieuse, se repose également sur la qualité du travail accompli par ces citoyens au sein de ses industries et commerces. Cette qualité dépend de l'efficacité des méthodes et outils de travail.
Aussi, cette instance devra permettre, en collaboration avec ses partenaires, aux citoyens demandeurs d'emploi de se (re)former, afin d'améliorer leurs connaissances et compétences, ou en acquérir de nouvelles, et satisfaire ainsi les exigences des différents acteurs économiques alliés.



Hausse salariale

Les commerces et industries actifs en ville doivent augmenter de 2 % les salaires octroyés à leurs travailleurs, en parallèle au gel des taxes et impôts personnels, afin d'augmenter leur capacité dépensière et leur accès à un meilleur niveau de vie.



Expérience économique : Certificats Bancaires de Cuivre et d'Argent

Afin de faciliter la circulation monétaire, je souhaite mener, avec les deux principales banques du royaume (B.R.H. et Salle des Dépôts Commerçants) et d'autres banques privées intéressées, une expérience économique pendant 1 an.

L'objectif est d'expérimenter une nouvelle technique de circulation de la monnaie, via des titres papiers émis par ces banques à destination de tout client citadin souhaitant s'inscrire à cette expérience.

Ces titres papiers, des Certificats Bancaires de Cuivre et d'Argent, devront constituer une preuve de la possession d'un certain montant de pièces de cuivre et d''argent dans ces banques. Les citoyens détenteurs de ces certificats pourront alors les échanger dans le cadre d'activités commerciales (achat ou vente) ou autres opérations pécuniaires, afin de ne plus devoir nécessairement transporter des quantités souvent ridiculement importantes et lourdes de pièces métalliques.
Cette idée s'inspire assez de celle des lettres de changes bancaires.

En été 39, l'expérience prendra fin, et un bilan sera établi sur la viabilité d'une telle méthode, et son utilité pour l'économie urbaine, et même nationale, voire encore alliée.



Je remercie l'ensemble de mes concitoyens qui auront prêté attention à ma candidature, et porté intérêt à mes idées.
Une fois encore, levez-vous et faites vous entendre.
Donnez vos voix. Exigez.
Je souhaite la conciliation et la synergie entre les Hurleventois

J'écoute, je comprends, je considère et j'impose.
Ensemble, servons le public.

Pour le Roi et la Patrie, gardés par la Lumière

Sarisse Langeais
avatar
Sarisse Langeais
Citoyen

Nombre de messages : 9
Lieu de naissance : Valnord
Age : 45
Date d'inscription : 19/03/2018

Feuille de personnage
Nom de famille:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum