[Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Message par Adëlheid Yialetsen le Mer 30 Juin - 5:26

Fiche signalétique
Titre : Aucun (de vraiment connu en tout cas)

Nom : Raspakov

Prénom : Feodorä

Surnoms : Feo, Grande perche

Classe : Eclaireur, Tireuse d'élite

Age : 350 années

Lieu d'origine : Draenor, un village de Nagrand, aujourd'hui rayé de la carte

Apparence : Extrêmement grande (2.60m), peau bleue, un oeil en moins, l'avant bras gauche remplacé par une unité mécanique d'origine gnome.

Signes particuliers : Tant sur son visage que sur son corps, pas mal de cicatrices, lames balles, une plus importante que les autres, au niveau du bas ventre, la même dans son dos, comme si elle avait été transpercée, son système reproducteur est probablement hors service.
Parle un orque et la langue des Sin'dorei assez parfaitement ainsi que quelques mots de Darnassien.

Alignement : Neutre bon, tendance loyale, bien qu'elle fait ce qui lui semble juste
Pouvoirs : Capacité d'infuser ses balles d'énergie spirituelle ou arcanique.

**** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****
Caractère : Assez mauvais, impulsive par le passé, elle semble être plus calmée, et demander conseil avant d'agir. Relativement colérique, ne supporte pas l'injustice.

Défauts : Colérique, caractère de cochon, nullité absolue dans le combat au corps a corps, grosse fumeuse et buveuse (boire hors du service, uniquement !)

**** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****

Bref historique : (Voila ce qui a été dit lors de l'entretient)

A servi dans les troupes de l'Shataris dans une troupe de choc et d'élite vouée a l'extermination des éperviers de soleil de Kael'Thas, elle a fini Sergent dans cette troupe.

(Je ne dévoilerai pas l'historique complet du personnage pour l'instant, si certains s'y intéressent, je mettrai a jour au fur et a mesure ! Mais je marque un truc qui peut s'apprendre quand même en fouinant un peu)


Dernière édition par Nydorewen le Dim 25 Juil - 5:43, édité 2 fois
avatar
Adëlheid Yialetsen
Citoyen

Nombre de messages : 175
Age : 31
Lieu de naissance : Tournai
Age : 22
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Message par Adëlheid Yialetsen le Mer 30 Juin - 18:56

Et pour représenter Feo, voila l'engin

avatar
Adëlheid Yialetsen
Citoyen

Nombre de messages : 175
Age : 31
Lieu de naissance : Tournai
Age : 22
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Message par Adëlheid Yialetsen le Mar 13 Juil - 11:12

Enfance d'une jeune fille normale devenue une chienne de guerre.

Qui aurait deviné que le destin de Feodorä la conduirait aussi bas ? Personne. La vie est parfois bien dure avec certains.

Elle avait eu une enfance relativement normale, jusqu'a l'aube de ses treize années converties en années humaines. Elle ne se rappellait pas comment ni pourquoi ses parents étaient morts, elle se souvenait juste qu'elle avait été prise en charge par une femme, draenei, chasseresse, traqueuse .. qui vivait avec des nomades, elle avait appris a se battre, a l'arbalète a l'époque, la guitare et le chant, chasser pour manger, voyager en fonction des ressources. Une vie simple et heureuse ... Aucun coin ne convenait réellement a une installation définitive afin de pouvoir bâtir un village. Ils voyagèrent encore quelques années, jusqu'à trouver ce coin paisible, qui fut trouvé, non loin de Terokkar, dans les vertes contrées de Nagrand. Ils utilisèrent a nouveau des ressources naturelles, pierres, bois, la terre pour enfin se nourrir, faire le pain. C'est la que Feo' put enfin s'unir devant les esprits et la lumière a celui qu'elle aimait, elle n'a jamais mentionné son nom, jamais. Les années passèrent encore. Elle donna naissance a un fils, souvenir douloureux ... Le bruit se rependait que des orques avaient assassinés des fermiers, chose peu envisageable vu les années de paix entre les deux peuple .. pourtant ... Une nuit quelques mois plus tard ... Allait tout changer.

La sentinelle sonna l'alarme, Féo empoigna son arbalète et ses carreaux. Les autres leurs armes, des barricades furent montées a la hâte avec ce qui tombait sous la main, tables, charrettes, charrues, elle se dirigea vers une d'elle, les peaux vertes approchaient dans des rugissement dignes d'animaux assoiffés de sang. Supérieurs en nombres, mieux armés, mieux entrainés, le village ne tiendrait pas longtemps sans renforts plus lourdement armés, mais chacun était prêt a vendre chèrement sa vie, un messager avait été envoyé rapidement.

L'ordre de tirer fut donné, les premiers carreaux furent lachés, les armes rechargées, quelques orques chutèrent, morts ou blessés, une seconde salve fut tirée, l'ordre de reculer donné, et celui de tirer a volonté. Feo recula, encore, jusqu'a sa maison, la sienne, son chez elle. se réfugiant a une fenêtre ... Elle put tirer, en sécurité, tirer, encore et encore, jusqu'a ce que les munitions commencent a manquer ... Un cri, celui d'un homme, Son homme, il venait de tomber, abattu, le bruit d'une porte défoncée et les pleurs d'un enfant, puis plus rien ... Elle réalisa ... Elle venait de tout perdre ... La colère, la haine, elle attrapa une lame courte, descendit, lourdement ... Deux orques étaient encore dans la maison, cherchant a tuer ... La surprise joua en sa faveur, le premier fut égorgé, le second la lame dans le cœur, lancée, précisément. La sortie ne fut qu'un déluge de tristesse, de colère et de larmes. Elle pleurait. Son mari avait été tué, du moins, elle le croyait et son fils se faisait dépecer sous ses yeux. Elle serra sa lame, la peau verte réempoigna sa lame, une pointe, affutée, couverte de sang bleu, l'allonge ne lui laissa aucune chance, le fer lui perfora les entrailles .. Elle n'avait pas mal ... Elle ne savait pas ce que c'était, mais elle avait découvert pire douleur. Elle prit la lance en main, tira un coup sec, se transperçant ... Réavancant de trois pas, levant sa lame ... Son regard se voila, elle la lâcha et tomba a genoux, terminant sur le flanc. Abandonnée, elle fut laissée pour morte, comme nombre des siens, le village, les champs, tout, fut incendié, ce fut l'ombre, la mort ? Niet comme elle le dirait, même si elle l'a longtemps souhaitée, mais elle n'est pas encore arrivée, cette foutue mort. Loin de la.
avatar
Adëlheid Yialetsen
Citoyen

Nombre de messages : 175
Age : 31
Lieu de naissance : Tournai
Age : 22
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Message par Adëlheid Yialetsen le Dim 25 Juil - 5:58

Elle avait froid, elle n’avait pas encore ouvert les yeux, elle sentait une douceur, elle n’était pas morte, elle était sur un matelas. Feo émergeait doucement, sa vue était encore troublée, l’endroit était clair, bleu, violet, une infirmerie. Elle tourna la tête vers la gauche, vers la droite, des blessés, assez lourdement en règle générale. Un grand Draenei passa, constata le réveil de la future tireuse, un sourire satisfait sur le visage.

- « Da, je vois que vous êtes enfin réveillée. »

- « Combien de temps j’ai pieuté ? »

- « Trois mois. »

- « Bordel … Et mon mari … Rasliark Raspakov, je suis tombée a coté de lui… »

- « Raspakov … ? Parti a la guerre. »

Elle jura, décidant de se lever, se refaisant plaquer au lit par le médecin, elle ne réagit pas, elle n’avait qu’une envie, se venger, elle ne se souvenait pas de ses sentiments pour son mari.

- « Si vous tenez tant que ca a y aller, Da, mais pas comme une paysanne. Ni comme une mercenaire, j’en toucherai un mot au major, d’ici la, vous vous reposez, on ne va pas affronter la légion et les Sin’doreis dans votre état, vous tenez a peine debout. »

Elle hocha de la tête reprenant des forces au fil des jours, des semaines, recommençant a marcher, quand elle fut en état, elle fut formée, ses aptitudes de tireuses se développaient au fil des semaines, elle fut endoctrinée, cette unité n’avait rien d’une troupe normale de lumineux, non, ils étaient bien plus extrêmes, fanatiques, ne reculant devant rien, ses affinités avec les armes a feu se développèrent elle était prête, devenue froide comme une pierre, sans sentiments, une fanatique.

Elle reçut son affectation, c’était un commandant qui lui fit accueil son mari, étonnement, dans ce genre d’unité, les officiers se remplaçaient rapidement … Les retrouvailles se firent sans sentiments, comme si elle comme lui les avaient oubliés.
Elle mena bien des combats, abattant nombre d’elfes et de démons et de frères d’armes aussi. Elle se souvenait les mots et les ordres.

- « Si un de vos compagnons d’armes tombe dans les mains de l’ennemi, Raspakov, votre ordre est simple, abattez le, pour lui épargner des souffrances et de révéler des informations a l’ennemi. »

Le dernier combat qu’elle avait mené sous ses couleurs … Fut son pire combat, le ravitaillement ne suivait pas, les munitions manquaient les vivres aussi … Les tireurs furent en position, les soldats chargèrent, couverts par des tirs précis et meurtriers. L’ordre était de ne pas gâcher les balles et d’en garder une pour soi, si jamais les choses tournaient mal.

Elle du abattre un sergent, elle avait déjà monté les échelons ainsi, elle avait fini capitaine, subi nombre de blessures, la dernière cible qu’elle eut a abattre fut son commandant, son mari … Sa main tremblait, son fusil aussi, elle l’avait dans sa lunette, il lui adressa un doux sourire, elle ne sentit pas son doigt presser la détente, juste une grosse détonation, une pression de l’arme sur son épaule, le corps du mâle s’effondra, un gros trou dans le crane. Tous reculaient, amis, comme ennemis, les elfes partirent, visiblement, ils avaient perdu un objectif, les draeneis, eux, avaient perdu un officier, et Feo quelqu'un en qui elle avait confiance. De retour au camp, avec les corps de leurs frères tombés, elle s’assit dans un coin, seule, fumant, buvant, triste, quand le colonel s’approcha il n’y eu nul salut pour lui, nul mot. Lui par contre ….

- « Vous voila commandant, Raspakov. »

Elle se leva, dégainant lentement un six coups, l’orientant vers l’officier.

- « Ta promotion, saloperie de planqué, voila ce que j’en fait. Vous n’en avez rien a foutre de nous. »

- « Attendez ! … Attendez … Regardez moi, Regardez moi …Je suis bien en vie, j’ai des émotions … Une vie … Et je vous comprends … Maintenant que vous le savez … Etes vous prête a me l’ôter ? Cela en vaut il vraiment le prix, Capitaine ?»

- « Je l’paye avec joie. »

Elle tira, une balle en plein cœur de l’homme qui s’effondra comme une masse, sur le dos. Et elle disparut dans la nuit, personne ne sut ce que Feodora était devenue suite a ca. Elle avait la rage contre son état major, contre les démons et ces elfes. Elle savait que tous tombaient en anonymes, nulle tombe, nul hommage, juste une tombe sans nom. Aucun d’entre eux ne portait la plaque militaire, cette unité n’avait rien d’officiel, que diraient certains connaissant ces massacres au nom des Naarus ? Nul n’était au courant de toute manière …
avatar
Adëlheid Yialetsen
Citoyen

Nombre de messages : 175
Age : 31
Lieu de naissance : Tournai
Age : 22
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fiche d'identité] Feodora Raspakov

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum