La bourse et la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bourse et la vie.

Message par La Voix de l'Est le Dim 16 Mar 2014 - 11:56

La bourse et la vie


Les plus sages s'étaient réunis ce soir là. Il fallait frapper vite et fort. On ne convia pas les plus jeunes initiés.
Le décorum n'était pas bien en place. Quelques bougies sur une table en bois massif fournissaient le strict minimum de lumière et de chaleur dans cette grande cave bien silencieuse.
Le préposé à l'inspection fit tinter sa clochette trois fois. Ce signal informait le maître de cérémonie qu'aucun intrus ne rôdait dans les ombres et que le lieu de réunion était fermé le plus hermétiquement possible.
A ces sons, l'Honorable pris donc la parole.

Tous les regards étaient tournés vers lui. Sa voix rocailleuse raisonnait, augmentant plus encore la tonalité dramatique de ses propos. Ce soir là, à table, personne d'autre n'ouvrit la bouche. Il avait bien parlé, et chacun savait au plus profond de son être qu'il avait raison.

Aussi, sans que mot ne soit échangé, les initiés présent avaient tous compris ce que chacun devait mettre en oeuvre dès ce soir.
Au petit matin, il n'y eut pas un carré de terre qui ne fut épargné autour de la Marche de l'Ouest. Les corneilles de la fraternité, un groupe bien dressé d'environ 30 bêtes, avaient mené à bien la tâche qu'on leur avait confié. Partout. Au sud-ouest d'Elwynn, dans les Bois de la Pénombre dans leur intégralité et au nord-ouest de la Jungle de Strangleronce. Chacune avait fait tombé des cieux des dizaines de parchemins. Certaines feuilles s'étaient déchirées, d'autres étaient trop tachées pour être lisible. Une corneille fut même abattue en plein vol, ciblé par un chasseur de Strangleronce.


Sur les parchemins, on pouvait lire...

Aux enfants perdus de l'Alliance

Au nom de la fraternité, de l'union des peuples, de la solidarité et de la tolérance, nous vous enjoignons à lutter contre les bonimenteurs et autres promoteurs d'idéaux passéistes et irréalistes.

Nous invitons les ressortissants Hurleventois, ainsi que tous les hommes, femmes et enfants des Royaumes de l'Est à ne plus se rendre dans la Marche de l'Ouest et à ne consommer aucun produit issu de ces terres. Des messies auto-proclamés cherchent à nous imposer leur vision du monde et n'hésitent pas à s'en prendre à plus faibles qu'eux. Ils saccagent et nuisent de façon irréversible à l'environnement de la Marche de l'Ouest pour une simple querelle d'égo et une soif de reconnaissance.
L'Humanité dont il rêve est l'humanité dont ils sont maîtres.

Peu enclins au dialogue, ils ont déjà pris les armes. L'heure est grave et c'est pour cela que nous réagissons.

Nous offrirons une bourse de 1000 pièces d'Or accompagnée d'une rente de 150 pièces d'Or par mois pendant 5 ans aux personnes qui nous apporterons sur un pic la tête du dénommé Aiden Sul. Sécurité et confort seront assurés aux mercenaires qui mèneront à bien cette mission. Nous aurons rapidement vent de vos exploits et sauront vous délivrer ces récompenses dans la plus grande discrétion.

Une lettre ouverte destinée directement au tristement célèbre Aiden Sul, fut expédiée dans un tube en fer largué vers la tour du Sud de la Marche de l'Ouest par un aigle..
L'écriture comme le type de papier était très différents des tracts éparpillés par les airs.


Aiden Sul,

D’origine modeste, la Marche de l'Ouest est ma patrie d’adoption. J’y ai vécu la majeure partie de ma vie et travaillé pendant des années à la restauration de l’antique patrimoine de Ruisselune, un hameau à l'histoire riche et qui doit être protégé. Au fil des ans, j’ai appris à estimer la place unique de la Marche de l'Ouest dans le monde de la culture et de l'agriculture.

Notre mission est spirituelle : assurer l’unité de toutes les composantes de la société humaine. Nous portons dans nos prières les dirigeants de l'Alliance, l’armée et l’ensemble du peuple.

Dans l’enchevêtrement des événements, notre position sera toujours une solidarité entière avec les petits, les pauvres et les opprimés. C’est dans ce sens que j’ai pris position contre votre campagne sanguinaire qui accompagne un mouvement de contestation.

Je suis bouleversé, Monsieur, d’apprendre de la part de mes émissaires que dans les dispensaires du Royaume des blessés arrivent en nombre plus importants semaines après semaines. Je suis attristé de constater que, dans les terres de la Marche, les ressources naturelles sont bafouées sans vergogne.

C’est pourquoi je viens vous demander, dans le cadre du dialogue que vous avez lancé en attirant l'attention du public par vos lettres et affiche, qu’il y ait une prise de conscience dans votre mouvement, par exemple sous les auspices d'une force neutre, ainsi que la mise en place d’une médiation pour hâter l’exercice de la paix.

Veuillez croire, Monsieur, à l’assurance de nos prières pour la Marche de l'Ouest et son peuple. Avec mes respects.

L'G'A'D'L'U et L'L'5736.

avatar
La Voix de l'Est
Citoyen

Nombre de messages : 9
Lieu de naissance : Est
Age : 2000
Date d'inscription : 08/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum