Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

En geôles

Aller en bas

En geôles Empty En geôles

Message par Dorian Hawthorn le Mar 24 Déc 2013 - 14:17

Dorian ouvrit les yeux dans sa cellule, quittant un instant sa méditation. Il tira sur les chaines entravant ses bras pour pouvoir se masser l'épaule. Il sentait son dos qui ondulait. Il regrettait de ne pas avoir put voir la Conseillère Givre-éclat quant à cette histoire de Sentinelles. Il avait pris rendez-vous mais les évènements c'étaient précipités, à croire que ce n'était pas un hasard.

Il reprit sa méditation, priant Elune qu'elle lui permette de rester maître de lui assez longtemps et de chasser la terreur sans nom qui s'insinuait en lui. Il expira doucement. les souvenirs s'insinuaient pourtant. Cliquetis de chaînes qu'on tire, hurlements, lumières vives. Il était pourtant persuadé d'avoir enfermé tout cela profondément en lui.
Dorian Hawthorn
Dorian Hawthorn
Citoyen

Nombre de messages : 522
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : Trentaine
Date d'inscription : 30/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

En geôles Empty Re: En geôles

Message par Dorian Hawthorn le Mar 24 Déc 2013 - 16:33

Cla-cong ! Cla-cong ! La chaîne était solide ; La créature enragée tirait pourtant dessus pour non pas l'éprouver mais bien l'arracher. Il n'était que rage et peur. Terreur et douleur. Haine et soif de sang. Arr-Hèrrre ! Prr-ar-èRE ! Qu'avez-vous fait par tout ce qui est sacré. Souiller le lignage ainsi. Dans l'encadrement de la porte badigeonnée d'aconit, le Seigneur de Roncesang observait la chose dans sa cave. Il l'avait testée. Inspectée. Tondu quelque bandes de poils pour récupérer des échantillons de chair et de sang. Il enverrai les résultat à Arugal. Le Seigneur jetta un dernier regard à la chose et referma la porte. Prggrr'ère ! Prr'èrr. Les chaînes ne céderaient jamais, déchirant la chair des poignets. La bête était de nouveau seule dans le noir. Il aurait voulu se laisser tomber mais il ne pouvait pas. Un accident ! Impossible tout était prêt pour le recevoir et faire les tests. Si fatigué par cette colère. Epuisé par la rage. Et la faim. On ne le nourrissait pas. Il hurla. A l'autre bout du couloir une porte grinça. Des bruit de pas mécontent. On frappe. SILENCE ! Calme toi ou tu seras punis. Existait-il pire châtiment ? Non. La fureur montait, montait …
Dorian Hawthorn
Dorian Hawthorn
Citoyen

Nombre de messages : 522
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : Trentaine
Date d'inscription : 30/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

En geôles Empty Re: En geôles

Message par Dorian Hawthorn le Ven 3 Jan 2014 - 13:48

Cling cling. Il tira sur une chaîne pour se masser l'épaule et se relever. Les visites de Lady Leanor étaient régulières. Il jugea que l'agitation dans l'escalier menant aux geôles était le signal de la venue de la jeune femme. Son séjour en prison, les heures passées à méditer lui avait permis d'affûter ses sens même sous sa forme fragile d'humain. Le worgen affleurait maintenant plus que jamais. Il voyait mieux, sentait mieux. Entendant mieux. Avec comme un sixième sens aiguisant quelque intuition. Couplé avec la maîtrise de la Nuit, il ressortirait sans doute plus fort de cette prison sordide. En attendant cela, il devait pourtant se laisser traiter comme la pire crapule. Surtout tenir.
Un éclat rouge sanguin se refléta dans les yeux du Seigneur de Roncesang quand la porte du cachot s'ouvrit ; il ne sentait pas la parfum apaisant de Riverhive mais autre chose, de tout aussi féminin et calme. Il avait déjà sentit ce parfum discret. Le Major Ventis se découpa dans la lumière du sous sol. Derrière elle un factionnaire.

- Je vous fais retirer vos chaînes si vous jurez de ne pas tenter de fuir.
- F... Fuir ? Dorian cligna des yeux plusieurs fois, incrédule. Personne dans ce baraquement n'imaginait un instant que le gilnéen puisse être là de son pleins gré pour prouver une bévue. Vous me pensez assez idiot pour fuir maintenant ?
- Si vous saviez ce qu'on voit, ici.

Il secoua la tête en soupirant. On lui defit ses chaîne et il enfila sa chemise sale. En montant les marches, ses sens revivaient de sentir à nouveau autre chose que les excréments et la soupe froide. De voir autre chose qu'une porte de bois aux ferrures grossières. D'entendre autre chose que les gémissements des criminels ou, parfois, un sanglot étouffé. Sivandra. Il eut une pensée pour la sorcière. Le major lui permit de prendre un fauteuil, et il accepta volontiers. Il ferma les yeux un instant. Elle prit un dossier. A la porte de la caserne, encore du chahut. Quelqu'un qui voulait rentrer. Il était presque assuré d'avoir reconnu la voix de la cancatrice. Il se contenta de sourire. Ventris grogna quand on vint lui demander que faire. Elle chassa l'homme d'une main en ordonnant qu'on dise qu'il n'y avait personne apte à recevoir qui que ce soit pour l'heure. Elle parcourut du regard son dossier, soupirant., jetant un œil critique sur le noble en exil, parfois. Elle commença une phrase et Dorian n'écoutait déjà plus. Il avait comprit. On le laissait libre. Voilà ce qui comptait. Il jubilait intérieurement mais ne le montra que peu. Le Major lui posa quelques questions, le prévint qu'il serait surveillé, et n'aurait droit à aucune autre chance. Chance de quoi, on se demandait. Le fameux dossier de 8 pages était vide de toute substance. Qu'on ne l'aime pas, le Seigneur le comprenait, ne pas pas être populaire n'était pas un crime, pour l'heure, dans le Royaume de Hurlevent. Il donna toutes les informations sur l'Aubépine qu'on lui demanda. Il précisa qu'il avait fait la démarche de s'enregistrer mais que feu son Excellence Amon n'avait pas daigner lui indiquer les démarches à suivre et lui assura même que cela fut inutile. Quel mariole, ce Duc, songea Hawthorn. Il songea un instant à la Duchesse endeuillée. Elle ne manquerait sans doute pas de prétendants pour la réconforter. Il ricana. Dame Ventis le regarda de biais. Il demanda pardon, indiquant qu'il songeait à autre chose, une chose amusante, somme toute. Le Major opina. Il évoqua la possibilité de prendre sous son aile des worgens en réinsertion, comme il était prévu de voir avec elle avant son incarcération. Elle lui expliqua, bien entendu, que cela était en suspend, pour l'heure. Il était évident qu'il comprenait tout à fait cela. Deux fois il demanda s'il avait regagné ses droits. Deux fois, elle lui répondit par une question. A la troisième, elle fit oui de la tête, lâchant le mot dans un souffle discret. Il demanda alors de quoi porter plainte. Il souriait, précisant qu'il lui fallait deux formulaire. Elle soupira et lui en tandis trois, au cas où dit-elle. Elle accompagna ensuite le Seigneur libéré à la porte. On lui rendit ses affaires. Il fut ravi de récupérer l'épée que lui avait offert Miluky et la boîte à musique présent de Lady Riverhive. Il était rare qu'on lui offre quoique ce soit, quand lui donnait aisément, au final.

Dehors, il huma la nuit avec soulagement. La porte de la caserne se refermait et lui rouvrit les yeux. Le sourire enjôlant de Lady Leanor. Pas enjôleur non, pas totalement vrai. Il voyait à travers la nuit, plus qu'elle ne l'imaginait ou bien espérait-elle qu'il fut si clairvoyant. Visionnaire comme peu  de personne autour d'elle. Elle fut ravie de la voir, et lui aussi. Elle lui présenta une avocate draenei. Et un chevalier de la mort. Très vite, elle le guida chez elle, loin au Nord. Il fut ravi de quitter la Cité aux Serpents. Ce n'était certes pas la Cité du Lion. Voler sur sa panthère de rubis lui procura d'exquises sensations. Il n'était que sensations. Il suivait Leanor, un parfum si caractéristique. Il songea un instant à elle. La plaie dans son cœur. Il secoua la tête. Un sanglot de Sivandra dans sa mémoire lui rappela les choses importantes. Il ferait tout pour aider la sorcière, touché par son sacrifice, mais catastropher par son manque de subtilité, toujours. Elle n'avait sans doute aucune conscience du fait qu'il la sacrifierait volontiers si cela lui apportait stabilité et tranquillité face à la Garde. Elle n'avait pas les épaules pour être une vraie Roncesang, pas la volonté, pas la vivacité, pas la rouerie. Elle n'était qu'un outil au final. Ils arrivaient en vue du Manoir Riverhive. Du moins ce qui devait le devenir. Il souriait.
Dorian Hawthorn
Dorian Hawthorn
Citoyen

Nombre de messages : 522
Lieu de naissance : Gilnéas
Age : Trentaine
Date d'inscription : 30/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

En geôles Empty Re: En geôles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum